Derniées informations
prev next

Alger- La prochaine 10e édition du festival culturel international de musique d’Alger

Par imene benrabia-- 09-Oct-2018 17

Hommages à Rachid Taha et Djamel Allam, L’Algérie s’apprête à accueillir la 10e édition de ce grand festival du 13 au 19 octobre 2018 à l’opéra d’Alger «Boualem Bessaïh» qui verra 15 pays invités.

Par le Parrainage du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi et le sponsor officiel l’Onda, le festival verra cette année la participation des ensembles d’une quinzaine de pays : l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Autriche, la Chine, la République de Corée, l’Espagne, la France, l’Italie, le Japon, la Syrie, la République tchèque, la Tunisie, l’Ukraine et la Russie qui sera le pays invité d’honneur de cette édition. Les concerts débuteront comme à l’accoutumée à partir de 18h30. «C’est un jubilé que l’on va fêter cette année et je considère cela comme quelque chose de fantastique d’autant que cet événement continue à attirer beaucoup de monde, du grand au petit» a fait remarquer le commissaire du festival, parole de Bouazara Abdelkader qui est aussi le directeur de l’Institut national supérieur de musique dans une interview d’un site électronique. Et de se remémorer: « Nous avions commencé avec 12 pays qui se sont imposés comme des fondateurs de ce festival. L’Algérie est devenue à cet effet un carrefour des grands musiciens internationaux. La musique est un langage universel où toute l’humanité peut partager et échanger des émotions. Le monde est devenu un boulevard dans lequel on peut se balader et zapper comme on veut. Mais interpréter du Mozart ou du Tchaïkovski avec une touche algérienne c’est cela le grand défi »
L’ouverture du festival sera marquée par un concert de l’orchestre symphonique de l’opéra d’ Alger, dirigé par le maestro Amine Kouider en compagnie d’autres musiciens russes du pays à l’honneur. Un répertoire riche qui fera rencontrer en première partie l’Afrique du Sud avec une soprano russe pour se poursuivre avec un concerto de la 7ème symphonie de Beethoven dans son intégralité. Cette soirée sera ponctuée par un hommage à la fois à Rachid Saouli et Rachid Taha. Pour ce dernier, les musiciens vont reprendre «Abdelkader ya Boualem» à la sauce symphonique. Un morceau cela dit qui n’est pas le plus représentatif du répertoire de Rachid Taha, peut -on souligner. Le dimanche 14 octobre, place à la Syrie et puis la Russie l’invité d’honneur qui donnera un programme spécial pour la circonstance, lundi place à l’Espagne, la Corée du Sud et l’Ukraine.
Rappelons que le coût d’accès est de l’ordre de 500 DA, un prix symbolique affirme-t-on qui n’est pas énorme comparé aux prix des billets d’autres concerts. «Ce sera bien abordable quand on voit la qualité même des prestations qui seront données durant ce festival à l’opéra d’Alger». Enfin il est bon de savoir que le commissaire du Festival culturel international de musique, Abdelkader Bouazara, animera ce matin un point de presse au niveau de l’Institut de musique pour donner d’amples informations sur ce festival, l’un des plus prestigieux qui a réussi à bien s’affirmer au fil des années sur la place de la capitale et ailleurs.

les commentaire

Laisser une réponse à playstation 4 best games ever made 2019
Annuler la réponse