Derniées informations
prev next

Algérie : Des millions de manifestants scandent Bouteflika, Ibrahimi, Laamamra et compagnie DEGAGE !

Par Y.B-- 15-Mar-2019 901

Plus de 15 millions d’Algériens ont manifesté hier, vendredi 15 mars, à travers tout le pays contre le régime de Bouteflika ! L’Algérie confirme son rejet à ce système.

Ni les menaces de peur sur les réseaux sociaux, qui annonçaient que l’armée va descendre dans la rue et le risque de représailles est  grand,  dans une ultime tentative de dissuader les Algériens de sortir exprimer pacifiquement leur opinion sur leur destin, ni la démagogie des émissaires, Ibrahimi et Laamamra,  qui font des pieds et des mains pour les convaincre de leur mascarade, n’ont entamé le courage de la rue de défier le système.

Les manifestants à travers toute l’Algérie avaient scandé les mêmes solgans : ‘’Boutefloka, Ibrahimi, Laamamra DEGAGE !’’, ‘’ On veut le départ de tout le système’’, ‘’Le peuple a dit son mot’’, ‘’On veut formater tout le système et non pas une mise à jour’’, ‘’Y en a marre de ce système!’’, ‘’On n’est pas dupe Ya Laamara’’, ‘’Le changement est maintenant’’,…

« Une vingtaine d’années, c’est toute une génération et l’Algérie n’a malheureusement pas avancé d’un iota. Aucun domaine n’est épargné par la régression : l’économie, l’éducation, la culture, le tourisme, les travaux publics, la santé, le sport,… », dira un manifestant qui ajoute que ces dirigeants gèrent tout un Etat comme une propriété privée, avec les réflexes staliniens des années 1970 ! « Les jeunes ne sont plus enchantés d’assister à ce grand cirque où une oligarchie sur le point de rendre l’âme, continue de  dilapider en toute impunité les biens de la nation, pour satisfaire son propre ego et la piétaille de ses larbins et de ses profiteurs ».

 « Est-ce que Ibrahimi et Laamara sont des modèles de changements, des porteurs d’idées et des hommes de transitions ? Ce sont eux qu’on doit aussi jeter dans la poubelle. Ils ont toujours étaient au pouvoir, au service des dirigeants», dira un autre manifestant qui se demande si l’Algérie n’a enfanté que ces membres de cette secte.

Les manifestations de ce vendredi ont montré que le peuple est déterminé à aller jusqu’au-bout de ses revendications pour en finir avec cette secte, corrompue et maléfique. « Le peuple a parlé et il y a une conclusion à tirer de la journée d’hier : les manifestations sont pacifiques et les Algériens sont déterminés à faire respecter leur volonté », dira le docteur Mokhar. « Seront-ils entendus ou doivent-ils encore et encore sortir dans la rue ? En tout cas il y aura des manifestations dans les jours et les semaines à venir, sans doute chaque fois plus impressionnantes, jusqu’à ce que le pouvoir cède ! », précise-t-il.

En revanche,  par son entêtement à camper sur ses positions, le camp Bouteflika risque de mener le pays vers l’impasse.

les commentaire

Laisser un commentaire