Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE : LES MARCHES DU VENDREDI VII

Par AD BOUARISSA-- 06-Avr-2019 106

ALGÉRIE/ POLITIQUE : LES MARCHES DU VENDREDI VII

Les algériens ont vendredi.

Pour le 7e vendredi depuis le 22 février, les Algériens sont descendus en masse dans les rues, pour réclamer le départ de tout le système.

La démission du président Bouteflika, mardi dernier, n’a pas suffi pour apaiser la rue. Ni la crainte d’un vide institutionnel ni celui du «saut dans l’inconnu» ne fait peur aux Algériens, déterminés à poursuivre leur combat pacifique jusqu’à la satisfaction de leurs revendications, à savoir le départ de tous les symboles du système Bouteflika

Les mêmes slogans sont scandés partout et les manifestations demeurent pacifiques.  L’armée doit tenir ses engagements de répondre aux revendications du peuple, réitérées ce vendredi par millions.

L’armée, qui s’est engagée hier une nouvelle fois à respecter la volonté populaire, devrait accéder à cette nouvelle exigence en poussant les trois responsables à la démission. Ce serait une suite naturelle des événements : les 3B ont servi Bouteflika et son régime, ils ne peuvent pas gérer la transition.

Les rues d’Alger étaient noires de monde. Les slogans tournaient essentiellement autour des responsables en poste qui incarnent encore le système Bouteflika, à savoir Abdelkader Bensalah, Tayeb Belaiz, Bedoui et tout le système qui tente par tous les moyens à rester en place en dictant sa feuille de route. Beaucoup de pancartes ont été exhibées pour exiger leur départ et pour un changement radical.

La même ambiance a été enregistrée à travers le pays. Les Algériens sont sortis massivement dans toutes les villes du pays pour le même objectif, protéger leur «révolution» de toute tentation de récupération, d’où qu’elle vienne. Des slogans affirmant que les éléments de l’ANP sont des enfants du peuple tout en mettant en garde le chef de l’état-major contre toute velléité de détourner les objectifs de ces manifestations.

En plus du calme qui a dominé ces manifestations, des scènes de civisme, de solidarité et de culture ont été enregistrées. De l’eau et de la nourriture sont gratuites. Aucun incident n’a été enregistrés ni barrage ou autre de ce genre. Des pièces de théâtres, de musique et des expositions en plein air ont été organisées par des artistes.

les commentaire

Laisser une réponse à smoretraiolit
Annuler la réponse