Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ BRÈVES du 09 avril 2019

Par Y.B.-- 09-Avr-2019 56

ALGÉRIE/ BRÈVES du 09 avril 2019

 Imposante mobilisation des étudiants à Alger pour dire non à Bensalah, et réclamer le changement

-La police a interpellé plusieurs étudiants ce mardi à Alger et les a relâchés, sauf Azzedine Medahi, qui manque à l’appel.

–  Retour au calme à Alger-centre, après l’intervention des forces antiémeute contre les étudiants pour les empêcher de marcher vers le Palais du gouvernement.

-Les policiers antiémeute répriment violemment la manifestation des étudiants à Alger-centre. La police utilise la force contre les étudiants qui manifestent à Alger

– Des milliers d’étudiants continuent de manifester à Alger-centre, à proximité de la Grande poste, l’avenue du docteur Saadane et la rue Didouche. Ils sont bloqués par un cordon de poilce au niveau de Dr Saadane qui les empêche d’avancer vers le tunnel. La police fait usage de sprays lacrymogènes. Les étudiants scandent : « djeich chaab khawa khawa », « chaab yourid yetnehaw gaa », « oulach smah oulach », « pouvoir assassin ».

– Des étudiants arrêtés par la police

– Tizi Ouzou : des milliers d’étudiants marchent pour réclamer le départ du système

– M’Sila : des centaines d’étudiants dans la rue pour dire NON à Bensalah et tout le clan Bouteflika

– Bouira : les étudiants dans la rue pour demander le départ de Bensalah

– Tiaret : les étudiants dans la rue pour réclamer le changement

– Bordj Bou Arreridj : Les étudiants ont manifesté contre Bensalah

– Chlef : Des étudiants de l’université Hassiba Benbouali manifestent en ce moment. «Bensalah, Belaiz et Bedoui dégagez !», scandent les manifestants qui ont observé un sit-in devant le siège de la wilaya.

– Les avocats ont aussi observé aujourd’hui un arrêt de travail pour protester contre l’arrestation de l’avocat et militant des droits de l’homme, Salah Dabouz.

Aïn Témouchent : Les étudiants manifestent en ce moment pour dénoncer la désignation d’Abdelkader Bensalah comme chef de l’Etat par Intérim. « Bensalah, Bedoui, Belaïz, dégagez », scandent les manifestants qui observent un rassemblement devant le siège de la wilaya.

 

 

les commentaire

Laisser une réponse à WayneNon
Annuler la réponse