Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE : Ce qu’il faut retenir des manifestations du 8e vendredi

Par Y.B.-- 13-Avr-2019 44

ALGÉRIE/ POLITIQUE : Ce qu’il faut retenir des manifestations du 8e vendredi

 

1-Mobilisation intacte : Des millions d’Algériens dans la rue : Comme durant les précédents vendredis, les manifestations d’aujourd’hui ont été massives et nationales. Dans toutes les villes du pays, les Algériens sont sortis en masse pour réclamer le départ du président par intérim Abdelkader Bensalah et tous les symboles du système et les résidus du clan Bouteflika.

2-Les mêmes slogans dans toute l’Algérie : ‘’Non à Bensalah’’, ‘’Non à l’élection présidentielle prévue le 4 juin prochain’’ ‘’Application de l’article 7’’. Ces mêmes revendications ont été exprimées partout à Alger, Oran, Constantine, Annaba, Batna, Tlemcen, Mascara, Khenchela, Souk Ahras, Bejaia, Tizi Ouzou, Boumerdes, Bouira, Sétif, Bechar, Tamanrasset, Ms’ila, Chlef, Mila, Ain Defla, Mostaganem, Tindouf, El Oued, Jijel, Skikda, Saida, Bordj Bou Arreridj, Guelma, Sidi Bel Abbès, Tiaret, Biskra, Ouargla….

3- Présence policière et des barrages filtrants : Une forte présence et des barrages filtrants qui ont causé beaucoup mécontentements. Le dispositif sécuritaire érigé par les services de la sûreté nationale n’a pas pu empêcher des centaines de manifestants d’occuper la place de la Grande Poste d’Alger, ainsi que la célèbre place Maurice Audin et dans les autres villes du pays.

4-Répression policière : Les manifestations de ce vendredi ont été pacifiques et se sont déroulées dans le calme dans toutes les wilayas, sauf à Alger, où des affrontements ont opposé les forces antiémeute aux casseurs. La réaction de la police a été toutefois disproportionnée, selon plusieurs témoignages. Les policiers ont chargé la foule, sans distinction, à Place Audin, à la grande poste, à la place du 1er Mai, et même dans le tunnel des facultés, mettant en danger la vie des manifestants dont les enfants et les personnes âgées. C’est la première fois depuis le début des manifestations populaires le 22 février dernier, que les forces antiémeute attaquent massivement les manifestants.

5-Détermination des manifestants : Une détermination de continuer le combat pour nettoyer toute la bande ‘’Issaba’’ se lisait chez tous les manifestants. « Nous voulons en finir une fois pour toute  pour aller vers une Algérie Libre», disent-ils « Nous reviendrons, vendredi prochain et s’il le faut tous les jours, nous sommes là », ajoutent les manifestants.

6-Des manifestations en famille et dans un climat de fête :  (voir les images)

 

 

les commentaire

Laisser un commentaire