Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/POLITIQUE : 11ème vendredi de la contestation: « Non aux élections et non au dialogue avec le gang »

Par A.B.-- 04-Mai-2019 726

ALGÉRIE/POLITIQUE : 11ème vendredi de la contestation: « Non aux élections et non au dialogue avec le gang »

Les citoyens algériens sont sortis en ce 11ème vendredi consécutif de protestation à travers les grandes villes du pays pour exiger, encore une fois, le départ des symboles du système et de la corruption. « Non aux élections et non au dialogue avec le gang », pouvait-on lire sur des pancartes brandies ce vendredi 11 par des citoyens en réponse aux appels et aux propositions de Gaïd Salah. Ils ont même exprimé leur déception quant à l’attitude adoptée par le vice-ministre de la Défense envers le hirak, en scandant « l’Armée nationale est la nôtre et Gaïd Salah nous a tous trahis ».

Les manifestants toujours déterminés ont fait preuve encore une fois d’un grand sens de l’organisation et de maturité politique, brandissant des pancartes sur lesquelles il était écrit : « Ni Ferhat Mehenni, ni Naima Salhi, le peuple reste uni », « Makach ounsorria (pas de racisme)! », « FLN au musée » et « Le FLN est devenu le principal barrage à la démocratie, sa dissolution est impérative ». Et réclamant « le peuple veut une deuxième république sans les symboles de la corruption et sans les enfants de la France ». Et à ceux qui misaient sur l’essoufflement du mouvement populaire, ils secondaient « tous les jours massira… Maranach habsine ». Les manifestants ont aussi décidé d’occuper les espaces publics durant le mois sacré, « Maranach habsine » pour atteindre le principal objectif. « Le peuple s’est débarrassé du règne de Fakhamatouhou, aujourd’hui il exige le départ de Hachiyatouhou » pouvait-on aussi lire sur une des pancartes. Certains ont invité Abdelkader Bensalah, chef de l’Etat par intérim et Noureddine Bedoui, Premier ministre, ainsi que son gouvernement et Gaïd Salah à se retirer de la scène en scandant « Y en a marre de votre comédie ». Aucun incident ou acte de violence n’a été enregistré

les commentaire

Laisser un commentaire