Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/POLITIQUE : ce qu’il faut retenir du 13e vendredi de mobilisation populaire

Par A.B.-- 18-Mai-2019 78

ALGÉRIE/POLITIQUE : ce qu’il faut retenir du 13e vendredi de mobilisation populaire

Vendredi

-Mobilisation intacte : Malgré la chaleur, la faim, la soif, les blocages des routes, la répression, et les pressions, les Algériens sont sortis pour réitérer pacifiquement leurs revendications.

Pacifique : Aucun incident majeur n’a été enregistré à travers le pays, excepté les tensions qui ont émaillé la matinée à Alger, où les policiers ont usé de gaz lacrymogènes et de canon à son, pour empêcher les manifestants de monter sur le parvis de la Grande Poste.

À Bordj Bou Arreridj, les manifestants continuent d’impressionner, par l’ampleur et la qualité de leur manifestation.

– Rejet de la présidentielle : Les Algériens ont exprimé un rejet massif de la présidentielle du 4 juillet.

– Détermination : Les Algériens veulent une véritable transition, gérée par des hommes en qui ils ont confiance, et non pas par d’anciennes figures du système Bouteflika.

-Slogans anti-Gaid : En plus  des slogans habituels sur l’étendue de la corruption, de plus en plus de manifestants critiquent Gaid Salah, en appelant le chef de l’état-major de l’ANP, à choisir définitivement son camp, entre le peuple et le régime.

-Humour et créativité : Toujours créatifs dans les slogans, et qui gardent un sens de l’humour inégalé, malgré la gravité de la crise. Les tifos, ces banderoles géantes, venues des stades, se généralisent à travers presque toutes les villes et manifestations.

Un rendez-vous pour vendredi 14 : Avant de se quitter, les manifestants se sont donnés rendez-vous pour le prochain vendredi

les commentaire

Laisser un commentaire