Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE : L’état de santé de Louisa Hanoune se détériore dangereusement salarme le PT

Par Y.B.-- 08-Juin-2019 61

ALGÉRIE/ POLITIQUE : L’état de santé de Louisa Hanoune se détériore dangereusement salarme le PT

Le Parti des travailleurs (PT) s’est alarmé ce samedi de la dégradation de l’état de santé de sa présidente Louisa Hanoune, incarcérée depuis le 9 mai dernier par la justice militaire.

« Louisa Hanoune est depuis un mois en détention préventive. Elle a passé tout le mois de Ramadhan en prison. Son seul ‘’crime’’ qu’elle reconnaît et assume, c’est d’avoir agi comme premier responsable du PT, comme elle l’a toujours fait et assumé, pour trouver des solutions algériennes conformes aux revendications de l’immense majorité du peuple, mobilisé dans une authentique révolution depuis bientôt quatre mois réclamant clairement et nettement le départ du système/ régime en place », indique le PT dans un communiqué.

Pour le Parti des travailleurs, le maintien de Louisa Hanoune en détention provisoire est « injuste et incompréhensible, alors présente toutes les garanties légales de rester à la disposition de la justice ».

« La santé de Louisa Hanoune, atteinte de plusieurs maladies chroniques, se détériore dangereusement nécessitant les meilleures conditions de soins hors du milieu carcéral où elle est jetée depuis un mois. Elle a, elle-même, alerté la direction du pénitencier de Blida sur plusieurs malaises qu’elle a eu depuis son emprisonnement », affirme le communiqué du parti, qui précise qu’une « demande pour qu’elle soit auscultée par ses médecins traitants ainsi qu’une demande d’une rencontre entre ces derniers avec les médecins de la prison ont été rejetées ».

Dans ce contexte, le PT fait savoir qu’il « tient comme responsable les pouvoirs publics quant à tout développement fâcheux dans le dossier de l’affaire Louisa Hanoune, notamment après la tragique disparition en détention du militant des droits de l’homme Fekhar ».

Par ailleurs, le Parti des travailleurs a dénoncé une opération qui aurait été engagée au sein du parti afin de « tenter de le déstabiliser et de changer sa nature. Cette entreprise est menée par les députés du PT qui ont choisi de rester à l’APN en violation de la décision » du bureau politique du PT.

« Les députés non démissionnaires qui ont ainsi rejoint la contre-révolution se targuent dans leurs agissements contre le parti d’avoir des appuis au sein du pouvoir en place. Ces députés non démissionnaires dont deux ont assisté et voté pour le coup de force antirévolutionnaire qui a intronisé A. Bensalah président, tentent d’entrainer des membres du CC sur une voie de domestication du PT afin de l’arrimer au régime en place », affirme le PT.

Le Parti des Travailleurs prévoit, lit-on, qu’à l’occasion de la célébration le 20 juin prochain de la journée internationale, dédiée à l’exigence démocratique de libération d’un responsable politique emprisonné pour ses positions politiques, des dizaines rassemblements alors que des délégations iront devant les ambassades et les consulats algériens pour déposer des motions exigeant la libération de Louisa Hanoune.

Le même jour et avec la collaboration du CNLLH, un rassemblement sera organisé à Alger devant le siège national du PT sis à Belfort (El Harrach).

S’agissant de la déclaration du président de l’Etat qui s’est engagé à rester au pouvoir jusqu’à l’organisation des élections présidentielles, le BP considère que ceci équivaut à «maintenir en place le système et la nature du régime présidentialiste foncièrement antidémocratique, rejetés par l’immense majorité des citoyens qui l’ont exprimé clairement une nouvelle fois ce vendredi 7 juin dans tout le pays».

les commentaire

Laisser un commentaire