Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE: Affaire Tahkout : 45 personnes, dont un ex-premier ministre, poursuivies en justice

Par A.D.-- 11-Juin-2019 9

ALGÉRIE/ POLITIQUE: Affaire Tahkout : 45 personnes, dont un ex-premier ministre, poursuivies en justice

Le tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger, annonce, ce mardi 11 juin dans un communiqué signé par le procureur général Fayçal Bendaas, avoir ouvert une enquête sur 45 personnes impliquées dans plusieurs crimes et délits après avoir auditionné 56, suite à une enquête préliminaire de la gendarmerie nationale.

Il s’agit de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, son fils, ses deux frères, de 38 fonctionnaires d’administrations publiques et de services ministériels ainsi que de trois salariés du groupe Tahkout.

Après avoir été auditionnés, le dimanche 9 juin, par le juge d’instruction, dix-neuf d’entre eux ont été mis sous mandat dépôt, sept sous contrôle judiciaire et dix neufs autres en liberté provisoire.

Le tribunal précise que le dossier de neuf prévenus a été, « compte tenu de leurs fonctions », transféré au procureur général près la Cour d’Alger pour « prendre les mesures adéquates à leur égard ».

Les personnes concernées sont : un ex-Premier ministre, deux ministres, un ministre en poste actuellement, cinq ex-walis et deux walis toujours en fonction.

Selon la même source, les prévenus sont poursuivis pour « blanchiment d’argent, détournement de biens produits de revenus criminels de corruption en vue de dissimuler leur origine illicite à la faveur d’un groupe de malfaiteurs, incitation d’agents publics à exploiter leur influence réelle ou supposée dans le but de bénéficier de privilèges indus, bénéfice du pouvoir et de l’influence des agents de l’État, des collectivités locales, des entreprises et institutions publiques soumises au droit public, d’entreprises économiques publiques, d’établissements à caractères industriel et commercial (EPIC) durant l’établissement de contrats et de transactions en vue d’augmenter les prix et de modifier en leur faveur la qualité de la matière, des services et de l’approvisionnement ».

Ils sont également poursuivis pour « dilapidation de deniers publics, de la mauvaise exploitation délibérée de la fonction dans le but de fournir des avantages indues à autrui en violation des lois et règlements, conflit d’intérêts avec violation des procédures en vigueur des marchés publics basés sur les règles de transparence, de la concurrence honnête et objective, pour signer des contrats et établir des transactions et avenants contraires à la réglementation en vue de fournir des avantages injustifiées à autrui ».

Autres chefs d’inculpation retenus : « participation au bénéfice du pouvoir et de l’influence d’agents de l’État, des collectivités locales, des entreprises et institutions publiques soumises au droit public, d’entreprises économiques, d’EPIC lors de la signature de contrats et transactions en vue d’augmenter les prix et de modifier en leur faveur la qualité de la matière, des services et de l’approvisionnement ».

Les personnes placées en détention provisoire :

1 – Mahieddine Tahkout (patron du groupe TMC) ;

2 – Billel Tahkout (fils de Mahieddine) ;

3 – Rachid Tahkout (frère et associé de Mahieddine) ;

4 – Hamid Tahkout (frère et associé de Mahieddine) ;

5 -Benmiloud Abdelkader (ex-DG de l’ETUSA) ;

6 – Ouzane Rachid (Directeur des Transports de la wilaya d’Alger) ;

7 – Aïcha Abderrazak (Directrice des oeuvres universitaires Ouest) ;

8 – Djeddi Mohamed Salah (Directeur des oeuvres universitaires de Tipaza) ;

9 – Remachi Kheireddine (Directeur des oeuvres universitaires Est) ;

10 – Bouklikha Farouk (Directeur de l’Office national des oeuvres universitaires) ;

11 – Boudraâ Abdelhak (Ex-Directeur de l’Office national des oeuvres universitaires) ;

12 – Chellal Ahmed (Gérant de la société Eurl Agriculture Avenir) ;

13- Ouallag Salah (Inspecteur régional du Domaine de l’Etat à Blida) ;

14 – Hammou Benabdellah (Directeur de l’Industrie et des mines) ;

15 – Kernou Abdelkrim (Directeur du guichet unique de wilaya) ;

16 – Belkacem Walid (Directeur des affaires juridiques de Mobilis) ;

17 – Mhareb M’hamed (ancien Secrétaire général du ministère des Transports) ;

18 – Laïdi Lamrabet (ancien PDG de l’Entreprise portuaire de Skikda) ;

19 – Abdelkarim Mustapha (ancien chargé d’études dans le bureau de l’ancien ministre de l’Industrie Abdeslam Bouchareb).

Les personnes sous contrôle judiciaire :

1 – Hamoutène Abdelaziz (Ancien Directeur des oeuvres universitaires ouest) ;

2 – Larbi-Bouamrane Fatma-Zahra (Cheffe du service des contrats commerciaux de Mobilis) ;

3 – Bentalha Rabah (Contrôleur des Impôts à Rouiba) ;

4 – Maïch Ahmed (Contrôleur des Impôts à El-Harrach) ;

5 – Chennini Nacer (Retraité de la Direction du domaine de l’Etat) ;

6 – Terra Amine (président de la commission du rapport technique à la Direction générale du Développement Industriel et Technologique) ;

7 – Alouane Mohamed (Président de la Commission du rapport technique à la Direction générale du développement et de la Technologie).

 

les commentaire

Laisser un commentaire