Derniées informations
prev next

MONDE/FRANCE :  Défilé du 14 juillet, supporters de l’Algérie et Gilets jaunes : les Champs-Elysées sous tension ce dimanche?

Par Y.B.-- 14-Juil-2019 93

MONDE/FRANCE :  Défilé du 14 juillet, supporters de l’Algérie et Gilets jaunes : les Champs-Elysées sous tension ce dimanche?

 

La sécurité sur les Champs-Elysées a été renforcée dans la crainte d’un dimanche sous tension à Paris. Car entre les Français qui célébreront le 14 juillet, des Gilets jaunes qui veulent “fêter la révolution” et éventuellement des supporters algériens qui se réjouiront d’une victoire en demi-finale de la CAN, la plus belle avenue du monde pourrait être le lieu de nouvelles dégradations.

Entre le traditionnel défilé du 14 juillet, les éventuels rassemblements de supporters algériens et un appel à “fêter  la révolution” lancé par bon nombre de Gilets jaunes, les inquiétudes d’un dimanche sous tension sur la plus belle avenue du monde augmentent. Si les Champs-Elysées resteront ouverts, un important dispositif policier est d’ores et déjà prévu : plus de 4000 membres des forces de l’ordre seront mobilisés dans la capitale, selon nos informations. De quoi rassurer les commerçants.

 

14 juillet 2019 : Défilé, innovations, hommage… le programme de la fête nationale

En tout, quelque 4 300 militaires, 196 véhicules, 237 chevaux, 69 avions et 39 hélicoptères ont été mobilisés pour la fête du 14 juillet organisée sur les Champs Elysées, en France.

Ce 14 juillet 2019 est placé sous le signe de l’innovation de défense, priorité affichée des armées, et de la coopération militaire européenne.

Défilé

Le traditionnel défilé a été ouvert par des militaires venus d’Allemagne, de Belgique, du Danemark, d’Espagne, d’Estonie, de Finlande, des Pays-Bas, du Portugal et du Royaume-Uni, qui ont descendu les Champs Elysées avec leurs emblèmes. Plusieurs avions et hélicoptères européens ont été intégrés au sein du défilé aérien dans le ciel de Paris.

Présentation des innovations

Robots, drones et exosquelettes utilisés par les militaires ont été déployés place de la Concorde, devant la tribune présidentielle, tandis les nouveautés technologiques dans le spatial, l’aérien, le terrestre, le maritime et le cybernétique ont été présentées sur grand écran.

Les spectateurs ont eu droit à une démonstration futuriste de Flyboard Air, une plate-forme volante propulsée par cinq réacteurs à jet d’air, inventée par le champion du monde de jet-ski marseillais Fanky Zapata,  qui a piloté lui-même son engin à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol.

Parmi les autres innovations présentées dans ce tableau figurent le robot multitâche à quatre roues Stamina, capable de se diriger sans faire appel au GPS, le robot Colossus utilisé   par les pompiers de Paris lors de l’incendie de Notre-Dame de Paris ou encore le minuscule drone Black Hornet, doté d’une caméra très haute résolution.

Le tout nouveau véhicule blindé lourd, le Griffon, destiné à remplacer le vénérable VAB, descendra les Champs Elysées dix jours seulement après l’arrivée des premiers exemplaires dans l’armée de Terre, qui doit en recevoir près de 1 900 d’ici 2030. Le Griffon promet d’améliorer la protection des soldats engagés au combat avec un blindage plus performant contre les tirs, les mines et les engins explosifs improvisés (IED), une mitrailleuse téléopérée, des capteurs dernière génération et la climatisation.

L’armée de l’Air a fait défiler pour la première fois son nouvel avion d’entraînement Pilatus PC-21, sur lequel les futurs pilotes de chasse sont désormais formés. Le Transall C160 Gabriel, un avion espion très rarement montré, a fait lui aussi une apparition dans le ciel parisien.

Hommage aux blessés des armées

Le tableau final du défilé a été consacré aux blessés des armées, en écho au défilé du 14 juillet 1919, ouvert, 100 ans plus tôt, par les invalides et gueules cassées de la Première guerre mondiale. Trois pensionnaires des Invalides en fauteuil roulant ont défile aux côtés de trois militaires récemment blessés en opérations, au son de la musique de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Ils ont été rejoints par des sportifs blessés, symboles de la reconstruction.

les commentaire

Laisser un commentaire