Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/POLITIQUE : BRÈVES DU 22e VENDREDI

Par Y.B.-- 19-Juil-2019 20

ALGÉRIE/POLITIQUE : BRÈVES DU 22e VENDREDI

Finale de la CAN 2019 ou pas, le mouvement de populaire qui secoue l’Algérie depuis le 22 février reste mobilisé pour un 22e vendredi consécutif contre le système.

A Alger, les manifestants ont adressé un message au chef de l’État par intérim Abdelkader Bensalah: « Bensalah reste en Egypte, tu sers à rien »

 

Constantine: 

 

 

17h00. Alger, la police commence à disperser les manifestants

16h00. Relizane : en dépit d’une forte chaleur, les Relizanais ont battu le pavé ce vendredi pour la 22e fois consécutive pour réclamer « des réformes démocratiques profondes et radicales ». « Nous demandons l’application des articles 7 et 8 de la Constitution qui stipulent que le peuple est le seul dépositaire de la souveraineté ».

16h00. Alger : la mobilisation est toujours intacte. Les manifestants scandent « dawla madania machi askaria ».

16h21. Alger : les femmes toujours présentes en force.

16h00. Constantine : un manifestant résume ses revendications sur cette pancarte. Constantine : une manifestante demande à Total de « dégager ».

16h00. Alger : Me Saleh Debouz et Hadj Brahim Aouf, le codétenu du défunt Kamel Eddine Fekhar, manifestent ensemble.

14h15. Alger : la place Audin fermée par la police.

-Mostaganem : une manifestation festive se déroule ce vendredi au centre-ville. « Gaa yerahlou chiyata ouel Aissaba (Tous vont dégager, la mafia et les larbins) » ou encore « Chaab yourid El istiqlal (Le peuple veut l’indépendance) ».

-14h30. Oran : des milliers de personnes manifestent en ce moment à la place du premier novembre (ex-place d’armes) en marchant en direction du boulevard Emir Abdelkader en chantant et en scandant des slogan réclamant « une nouvelle République démocratique et un Etat de droit ».

-Tlemcen : la capitale des Zianides a renoué ce vendredi avec les manifestations de rue hebdomadaires pour réitérer les revendications politiques portées depuis février dernier à savoir « l’impératif d’une instauration d’une nouvelle Algérie où les mots démocratie et liberté ne seront pas des slogans creux ».

-Aïn Témouchent : la mobilisation s’est maintenue à ses niveaux habituels ce vendredi. Les manifestants ont réitéré leurs slogans liés à la nécessité pour le régime de « restituer le pouvoir au peuple qui aspire à une démocratie réelle et l’exercice de la citoyenneté ».

-14h00: La marche a commencé à Bordj Bou Arreridj.

Mascara : des milliers de manifestants ont marché dans les rues ce vendredi. « Bensalah dégage, Bedoui dégage, oui pour une transition démocratique », a scandé la foule sous un soleil de plomb.

-14h00. La marche du 22e vendredi a débuté à Tizi Ouzou avec le déploiement d’un drapeau national géant représentant les 48 wilayas. Pour perturber les marches du vendredi, les autorités ont lancé des travaux au centre ville de Tizi Ouzou. les manifestants scandent « Djazair hourra democratia ».

14h00. Oran : des milliers de personnes manifestent en ce moment à la place du premier novembre (ex-place d’armes) en marchant en direction du boulevard Emir Abdelkader en chantant et en scandant des slogan réclamant « une nouvelle République démocratique et un Etat de droit ».

-Des manifestations pacifiques se sont déroulées vendredi 19 juillet, pour la 22e fois depuis le 22 février, dans plusieurs villes du pays, pour réclamer le changement, et le départ des symboles du régime de Bouteflika. Les Algériens sont sortis en masse à Alger, Oran, Bejaia, Annana, Tlemcen, Constantine, Mostaganem, Mascara, Tiaret, Bouira, Relizane, Ain Temouchent, pour réitérer leurs revendications portant sur le départ du système.

14h00. Bejaia : les manifestants au rendez-vous du 22e vendredi pour réclamer le changement.

-13h55. Aucun dispositif policier devant la présidence de la République. Tous les effectifs sont concentrés à Alger-centre.

-13h30. Alger : la sœur de Larbi ben Mhidi participe à la manifestation.

-13H30: Alger : Louisette Ighilahriz entourée de manifestants.

-11h40. Des policiers invitent les jeunes à emprunter les bus de l’Etusa pour les transporter au stade du 5-Juillet afin d’assister à la finale de la coupe d’Afrique des nations.

-11h25. Contrairement aux précédents vendredis, nous n’avons aucune arrestation ce vendredi matin à Alger.

-Des bus arrivent rue Abdelkrim Khettabi devant la Grande Poste pour transporter les gens au stade du 5 juillet, un policier informe les jeunes présents sur place pour qu’ils aillent au stade assister à la finale de la coupe d’Afrique des nation

-11h00. Alger : les manifestants scandent « Dawla madania machi askaria » et « Dawla madania machi boulissia » (oui pour un État civil et non pour un régime militaire, oui pour un État civil et non pour un État policier).

11H00: les premiers manifestants qui ont tenté de s’approcher de trop près de la Grande poste sont chassés par la police. Les manifestants marchent en direction de la Place Audin.

10h57. Alger : les manifestants continuent d’affluer au centre-ville.

-10H30: les premiers manifestants commencent à se rassembler près de la Grande poste, à Alger. 

-Comme chaque vendredi, un important dispositif sécuritaire est mis en place dans et autour d’Alger où les premiers manifestants sont attendus dès le matin.

Les rassemblements de manifestants ont débuté aux alentours de 10 heures du matin, à la Place Audin, en présence de Benyoucef Mellouk, le célèbre dénonciateur des magistrats faussaires, et qui a été porté par les manifestants sur leurs épaules

-La place Audin fermée par la police

-Des barrages filtrants à l’entrée d’Alger et dans le centre.

– En ce 22e vendredi consécutif, des centaines d’Algériens sont déjà sortis dans la rue près de la Grande-Poste à Alger pour réclamer le départ de tous les symboles du système.

 

les commentaire

Laisser un commentaire