Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE:  Le panel rencontrera demain des figures du hirak ?! Qui sont-ils?

Par A.B.-- 06-Août-2019 16

ALGÉRIE/ POLITIQUE:  Le panel rencontrera demain des figures du hirak ?! Qui sont-ils?

Le comité politique de l’instance de dialogue et de médiation s’est réuni hier à Alger, sous la présidence de l’universitaire Ammar Belhimer, en présence de Karim Younès, le coordinateur du panel et les deux membres du comité, Mokhtar Bensaïd et Mohamed Bekkat-Berkani, le président de l’ordre national des médecins. Au menu des travaux, la programmation du calendrier des rounds du dialogue, et à ce propos, le comité a décidé de programmer sa première rencontre avec des figures du hirak pour demain mercredi, à 10h, au niveau de son siège provisoire. Le communiqué de presse du panel ne précise pas pour autant l’identité de ces personnalités. La composition du comité des sages et d’experts ainsi que la prise de contact avec les membres de la communauté algérienne installée à l’étranger ont également été discutées au cours de ce rendez-vous. Rappelons que la formation de ce comité politique a été annoncée moins de 24 heures plus tôt lors de la première réunion de travail de l’instance nationale de dialogue et de médiation qui s’est tenue, dimanche dernier, avec tous les membres, y compris les nouveaux qui ont rejoint, jeudi dernier, le panel. Elles étaient au total 11 personnalités issues de divers horizons. Ainsi, l’instance a mis sur pied plusieurs commissions de travail : politique, communication, information, étude et analyse… Leurs missions et leurs membres ont été désignés. La commission politique est composée de Karim Younès, Bensaïd Mokhtar, de la Ligue algérienne des droits de l’homme, Ammar Belhimer, journaliste et écrivain ainsi que Berkani Bekkat. Abderrazak Guessoum, président de l’association des Oulémas, dont le nom a été cité comme faisant partie de ce comité, a vite fait de démentir avoir intégré le panel. «L’association des Oulémas considère, certes, que le dialogue est la meilleure voie pour sortir de la crise. Mais la réussite du dialogue et la concrétisation des aspirations des Algériens sont liées à la mise en place d’un climat favorable à sa réussite», explique-t-il dans un communiqué rendu public. Karkadane Djamel, Hadda Hazam, Merkache Yacine siègent dans la commission information et communication. Figurent également dans les autres commissions, Fatiha Benabbou, constitutionnaliste, Me Fatma-Zohra Benbraham, Lazhari Bouzidi et Abdelwahab Bendjelloul. Pour ce qui est du comité des sages, il se compose de personnalités et d’experts ayant accepté de rejoindre l’instance. Mais cette dernière n’a pas dévoilé les noms des membres de ce comité. Interrogé sur sa composante, Karim Younès explique que les noms n’ont pas encore été arrêtés, toutefois, le comité des sages reste ouvert à toutes les personnes, qu’elles soient membres ou non du panel. Dans un communiqué rendu public, cette instance a fait savoir qu’elle «valorise toutes les initiatives précédant le dialogue, leurs plateformes et leurs propositions de sortie de crise». Ces dernières «constitueront des documents de travail qui seront utilisés pour l’élaboration» des propositions qui «seront soumises à la conférence nationale qui sera organisée à la fin des consultations». L’instance annonce avoir décidé d’entamer «immédiatement» l’organisation des consultations de dialogue avec la classe politique, les personnalités nationales et la société civile. Au menu des discussions : les modalités de l’organisation du dialogue.

les commentaire

Laisser un commentaire