Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ 25e mardi Marche des étudiants à Alger : Un rendez-vous maintenu.

Par Y.B.-- 13-Août-2019 0

ALGÉRIE/ 25e mardi Marche des étudiants à Alger : Un rendez-vous maintenu.

 

Les étudiants ont été au rendez-vous  pour ce 25e mardi de la contestation populaire. Alger, comme à son accoutumée, a témoigné d’une présence estudiantine remarquable.

Les étudiants ont manifesté ce mardi au centre-ville de la capitale pour la 25e semaine consécutive, maintenant ainsi la mobilisation en pleine période de vacances universitaires.

Fait notable de ce 25e mardi est la présence importante de citoyens aux côtés des étudiants durant la manifestation. Une situation qui s’explique probablement du fait que les manifestations aient eu lieu au lendemain des célébrations de l’Aïd-al-Adha, qui interviennent elles-mêmes dans un contexte de congé d’été, rendant les citoyens disponibles pour manifester.

Outre les habituels appels à un « Etat civil et non militaire » et « les étudiants ne veulent pas d’un nouveau pouvoir militaire », les étudiants ont scandé des appels aux juges pour rejoindre les manifestants lors des marches. « Juges, rejoignez les manifestations », scandaient les étudiants.

Les manifestations se sont globalement déroulées dans le calme, les étudiants empruntant l’itinéraire habituel. Le rassemblement qui a eu lieu à la Place des Martyrs a conduit les étudiants vers la Grande Poste puis la Place Audin avant de faire le chemin inverse et de se disperser dans le calme. Aucun dépassement des services de sécurité n’a en outre été signalé, au-delà des habituels barrages et blocages par la police de certains points stratégiques encadrant la marche des étudiants.

Par ailleurs, un forum a également été organisé par les étudiants comme chaque semaine avant les manifestations. Le thème portait ce mardi sur comment maintenir la mobilisation pour les deux dernières semaines d’août avant la rentrée sociale, que les étudiants anticipent comme allant être très importante.

Les magistrats sont invités à rejoindre le Hirak

Absents depuis maintenant plusieurs semaines des marches pacifiques, les magistrats sont appelés à prendre de nouveau part des manifestations.

Suite aux diverses interpellations des manifestants pour port de drapeau amazigh et les jugements émis à leur encontre, les magistrats ont fait l’objet d’une polémique. Au début du mouvement populaire les magistrats avaient fait la promesse de ne juger aucun manifestant pacifique, pourtant plusieurs jugements ont été émis à l’encontre des détenus d’opinions et porteurs de l’emblème amazigh.

Aujourd’hui lors du 25e mardi, les étudiants ont joué sur la conscience des magistrats qui n’ont pas tenu leur promesse et qui se sont retirés du mouvement populaire les invitant à battre de nouveau le pavé, et revendiquer une justice indépendante.

Les étudiants veulent « Karim Younes à la poubelle »

Pour ce 25e mardi de la contestation populaire, des slogans à l’encontre du coordinateur du panel pour le dialogue et la médiation, se font entendre. La communauté estudiantine refuse un dialogue dirigé par les anciennes figures du système. Karim Younes étant lui même un ancien ministre et l’ancien président de l’Assemblé populaire nationale  est, pour les étudiants qui scandent  » Karim Younes à la poubelle » , inapte à diriger le dialogue nationale.

les commentaire

Laisser un commentaire