Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/POLITIQUE: Les dynamiques de la société civile tiennent leur 2e forum à Alger

Par Y.B.-- 24-Août-2019 6664

ALGÉRIE/POLITIQUE: Les dynamiques de la société civile tiennent leur 2e forum à Alger

Des acteurs de la société civile et des chefs de partis politiques tiennent ce samedi leur deuxième rencontre, après leur Conférence nationale qui a eu lieu le 15 juin dernier.

« Cette rencontre vise à mettre en œuvre les recommandations de la Conférence nationale des dynamiques de la société civile qui s’est tenue le 15 juin dernier, et qui a été le résultat de rencontres marathoniennes qui ont commencé le 15 mai dernier, et qui étaient nécessaires pour rapprocher les points de vue et construire un consensus autour d’un projet d’initiative, comme une participation de notre à trouver une solution à la crise », a expliqué Lyes Merabat, président du Snpsp, à l’ouverture des travaux de la rencontre.

Et d’ajouter : « C’est notre conviction en tant dynamiques de la société de la nécessité de travailler avec toutes les dynamiques pour réunir les initiateurs et les initiatives, et travailler avec un dialogue sérieux à réduire les distances entre les différentes visions, en s’appuyant sur le principe du consensus ».

Plusieurs personnalités participent à cette réunion, dont Me Mustapha Bouchachi, Djilali Sofiane, Nacer Djabi, Karim Tabbou , Abdelaziz Rahabi,  Abderazak Makri, Abdellah Djaballah, Mohamed Said, Said Salhi, vice président de la LADDAH.

Les dynamiques de la société civile ont organisé une conférence nationale, le 15 juin dernier, au siège du Cnapest à Alger. La feuille de route pour une sortie de crise, qui avait été adoptée par les participants lors de cette conférence, proposait la désignation d’une personnalité nationale ou d’une instance présidentielle consensuelles pour diriger la période de transition «aux fins de revenir au processus électoral dans une période allant de six mois à une année ».

Cette rencontre initiée par la Coordination des syndicats autonomes devait avoir lieu la semaine dernière, mais reportée faute d’autorisation de la part des autorités de la wilaya d’Alger qui a fini par donner le fameux sésame.

 «C’est une rencontre qui s’inscrit dans le prolongement de la rencontre de la société civile du 15 juin élargie aux partis des deux pôles (Forces de l’alternative démocratique et Forces du changement) et des personnalités politiques. Il s’agit d’une première discussion en vue d’un large front de l’opposition en phase et en appui au hirak, autour de la question de l’exigence de l’ouverture des espaces des libertés démocratiques et de la libération des détenus. Il y a la question des feuilles de route pour une solution politique, voir comment rapprocher les points de vue. C’est une première réunion vers la conférence nationale, on fera tout ce qu’il faut pour y arriver», explique Saïd Salhi, vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) dans une déclaration à la presse.

les commentaire

Laisser un commentaire