Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE: 28e Vendredi du mouvement populaire

Par Y.B.-- 30-Août-2019 16

ALGÉRIE/ POLITIQUE: 28e Vendredi du mouvement populaire

Le mouvement populaire est  au rendez-vous  aujourd’hui avec le 28e vendredi de mobilisation,  pour appuyer une nouvelle fois ses revendications à savoir le rejet du dialogue, le départ du système et de toutes ses anciennes figures et l’instauration d’une république libre et démocratique.

15h00. Mascara : Des centaines de personnes ont manifesté ce vendredi dans la rue. « Non au dialogue que dirige Karim Younes et son panel », « non aux élections présidentielles organisées par un système fraudeur », a notamment scandé la foule.

15h00. La mobilisation citoyenne se renforce de plus belle. Après un repli observé durant l’été, la mobilisation s’est renforcée,

15h00. Mostaganem: des milliers de manifestants ont défilé aujourd’hui dans la rue pour scander des slogans hostiles au dialogue avec « les résidus du système » et « l’organisation d’élections dans les conditions politiques actuelles ».

14h30: Un cortège composé de plusieurs centaines de manifestants s’ébranle de la Rue Asselah Hocine en direction de la Grande-Poste.

À Alger et dans d’autres wilayas, et selon plusieurs témoignages, la mobilisation est plus forte que les derniers vendredis

14H00: des vidéos montrant des policiers opérer des arrestations parmi les manifestants à Alger circulent sur les réseaux sociaux.

13h30  :  Les manifestations ont débuté à Tizi Ouzou, Constantine, Bejaia ainsi que dans d’autres villes pays.

Vers 13H00, les manifestant se sont replié vers Messionnier, en attendant la grande marche d’après la prière du vendrediLes policiers, qui ont formé un cordon et fermant ainsi l’accès à la place Audin, visent les manifestants porteurs de pancartes et ceux qui mènent les slogans.

12h15: les policiers procèdent à des interpellations dans les rangs des marcheurs, à Alger. On parle d’au moins trois personnes interpellées, du côté de la place Audin.

12H00/Les manifestants sont empêchés par un important cordon policier de rejoindre la grande poste depuis la place Maurice Audin.

11h30 : Des manifestants scandent “le peuple veut une période de transition”

11h00 : Début des manifestations à Alger dans les mêmes circonstances que les précédents vendredi notamment le maintien du dispositif policier.

10h00 : Les accès vers la capitale sont presque bloqués par des bouchons monstres engendrés par la multiplication des barrages des forces de sécurité (police et gendarmerie).

 

img_5d690f4645510.jpg

img_5d690f77a8d1e.jpg

les commentaire

Laisser un commentaire