Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE: Benflis émet des réserves sur les propositions du panel

Par Y.B.-- 04-Sep-2019 54

ALGÉRIE/ POLITIQUE: Benflis émet des réserves sur les propositions du panel

M. Benflis a répondu, ce mercredi 4 septembre, aux deux propositions relatives respectivement à la révision de la loi portant régime électoral et à la création d’une haute Instance indépendante, chargée de la préparation, de l’organisation et de la surveillance du processus électoral, élaborées par l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM).

Dans une lettre adressée au coordinateur de l’instance, le président de Talai el Hourriet a formulé de sérieuses réserves sur l’approche qui a été suivie dans l’élaboration de ces deux projets de lois organiques.

« Ces deux projets préliminaires ne s’inscrivent pas dans la quête d’une sortie de crise et démarrent d’une approche inadéquate puisqu’ils s’inscrivent dans le cadre des chantiers de réformes qu’il appartiendra au prochain président de la République et élu démocratiquement d’entamer », écrit Ali Benflis.

S’agissant de la haute Instance indépendante pour les élections, Benflis estime que la création d’une telle instance ne peut être envisagée que dans le cadre des réformes constitutionnelles et institutionnelles qu’entamera inéluctablement le prochain président de la République élu démocratiquement.

Il suggère la création, dans l’état actuel, d’une autorité électorale indépendante ad hoc pour les prochaines élections présidentielles. Elle sera chargée exclusivement de l’organisation, la supervision et la surveillance du prochain scrutin présidentiel, de sorte que sa mission s’achèvera par un rapport sur le déroulement de ces élections ainsi que sur le bilan financier de cette élection pour l’ensemble des candidats.

« Il n’est pas dans les prérogatives de l’Instance nationale de dialogue et de médiation d’élaborer et de proposer la création d’une instance électorale indépendante. De même qu’il n’est de la compétence du gouvernement actuel, déjà décrié, de proposer un projet de loi organique sur ce sujet », affirme Ali Benflis.

Le président de Talaie El Hourriet prévient contre l’implication du chef de l’Etat dans le processus de désignation des membres de la haute instance électorale. Ce qui porterait, selon lui, un sérieux coup à la crédibilité de cette instance elle-même mais aussi celle des prochaines présidentielles.

Le parti d’Ali Benflis propose l’élaboration d’un projet ad hoc portant régime électoral, exclusivement dédié aux prochaines présidentielles. « Il est difficile pour Talaie El Hourriet d’accepter la démarche de révision d’une loi électorale qui concerne l’ensemble des processus électoraux et référendaires. En agissant ainsi, l’Instance ouvre la porte à des questions complexes, plutôt polémiques », estime Ali Benflis.

les commentaire

Laisser une réponse à phentermine kaufen
Annuler la réponse