Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE: 30e VENDREDI DE LA MOBILISATION CITOYENNE

Par Y.B.-- 13-Sep-2019 3

ALGÉRIE/ POLITIQUE: 30e VENDREDI DE LA MOBILISATION CITOYENNE

Mouvement populaire : Le 30e vendredi de mobilisation (Vidéos)

Oran : il y a une forte mobilisation ce vendredi. Des milliers de manifestants battent le pavé actuellement. La procession humaine s’est ébranlée de la place du 1er-Novembre en direction du siège de la wilaya en passant par le Boulevard Emir Abdelkader et la rue Larbi Ben M’hidi. « Pour un Etat civil et démocratique », scande la foule en chantant.

Des manifestations populaires pacifiques se déroulent actuellement dans plusieurs villes du pays : Alger, Oran, Mostaganem, Jijel, El Tarf, Constantine, Bejaia, Tizi Ouzou, Bouira, El Tarf, Biskra… Les manifestants réclament un changement radical du système.

15h00: Bejaia, Bouira, Bordj Bou Arreridj : imposante marche pour le 30e vendredi.

L’image contient peut-être : 8 personnes, foule et plein air

Plusieurs dizaines de milliers de citoyens, venus des quatre coins de la wilaya de Béjaïa et munis des deux drapeaux amazigh et national, sont sortis en ce 30e vendredi pour rejeter l’agenda électoral du pouvoir.

Le départ des symboles du système et le maintien de la mobilisation citoyenne jusqu’à la chute définitive du régime sont les principaux mots d’ordre de la nouvelle démonstration de force du mouvement populaire à Béjaïa.

14h30: Jijel : une marche se déroule actuellement dans les rues de la ville. Les manifestants réclament un changement radical du régime.

Biskra : début de la manifestation du 30e vendredi.

14h00: Plusieurs personnalités manifestent à Alger : Mohcine Belabbas, Mustapha Bouchachi, Samir Benlarbi.

Constantine : les manifestants dénoncent la hogra et rejettent les élections.

Mostaganem : la manifestation du 30e vendredi a commencé.

Pacifiquement et en réitérant les mêmes slogans, des centaines de marcheurs ont tenu à être présents à ce 30e vendredi de hirak populaire à Mostaganem.

13H45: après l’accomplissement de la prière du vendredi à Alger, la marché a débuté sur la rue Didouche Mourade, avec une grande foule de manifestants.

Les Algériens ont entamé le 30e vendredi de manifestation à Alger. Confinés par un dispositif policier important, des centaines de manifestants bravent les mesures répressives des policiers à la rue Didouche Mourad et scandent, en réponse au pouvoir, « Pas d’élections avec la bande ».

13h00: Alger : le nombre de manifestants est plus important que vendredi dernier à la même heure.

Tizi Ouzou : les manifestants insistent sur leur pacifisme.

Les forces antiémeutes tentent d’étouffer la manifestation du 30e Vendredi à Alger.

La police continue d’interpeller à des manifestants pacifiques, sortis, marcher pour le 30e vendredi consécutif contre le système.

A Bouira, des milliers de manifestants affluent en masse au chef-lieu de wilaya pour la marche du 30e vendredi.

12H15: Alger : des manifestants apportent leur soutien à Tabbou.

12H00: La donne a clairement changé en ce 30e vendredi : plusieurs dizaines d’arrestations, téléphones saisis, tout rassemblement est empêché

11H00 : Atmane Mazouz, député RCD, annonce plusieurs arrestations de militants du parti, dont un député. « A l’instant, de nombreux militants du RCD arrêtés devant le siège. Le secrétaire national et député, Moh Arezki Hamdous, en fait partie », écrit-il sur sa page Facebook.

10H30 : Ce vendredi, le dispositif répressif a été renforcé à Alger centre. Il faut signaler que ce matin, vers 10h, plusieurs manifestants ont été interpellés au niveau de la grande poste et la rue Didouche Mourad. Des dizaines de manifestent scandent « Silmya (pacifique) » et autres slogans hostiles au pouvoir et aux forces de sécurité.

img_5d7b79174b651.jpg

10h00 : Comme chaque vendredi, les accès à Alger sont filtrés, voire bloqués. La page Info Trafic Algérie signale une circulation difficile sur plusieurs endroits.

les commentaire

Laisser un commentaire