Derniées informations
prev next

Covid-19: Don européen à l’Algérie de kits de tests antigéniques et de PCR

Par Y.B.-- 10-Mar-2021 10

L‘Union européenne (UE) a fait mercredi don à l’Algérie de kits de tests antigéniques et de PCR en sus d’un matériel médical devant permettre au pays d’élargir le dépistage des cas de Coronavirus (Covid-19), dans le cadre du partenariat entre l’Algérie et l’UE, impliquant également le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Ce don a été fait lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), en présence notamment du directeur général de l’IPA, Fawzi Derrar, de l’Ambassadeur et chef de la délégation européenne en Algérie, John O’Rourke, de la représentante du PNUD à Alger, Blerta Aliko, et de la directrice du programme du Projet “Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie”, El Hadia Mansouri.

Financé à 43 millions d’euros par l’UE et mis en œuvre par le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière en partenariat avec le PNUD Algérie, ce projet de partenariat consiste en l’acquisition d’un matériel médical et de dépistage du Coronavirus et de protection des corps soignants.

Pour l’ambassadeur-chef de la délégation européenne en Algérie, il s’agit d’un second arrivage après celui déjà réceptionné par l’Algérie, il y a quelques mois, et consistant en des moyens de protection contre la pandémie. “Aujourd’hui, il est question de la réception d’un matériel de dépistage (Kits antigéniques et PCR), en attendant, l’arrivage, dans les mois à venir, d’autres équipements dont des lits d’hôpitaux”, a-t-il détaillé.

Selon la représentant du PNUD à Alger, cet accord représente un “contrat de confiance” entre les différentes parties. “l’Algérie nous a accordé sa confiance pour pouvoir matérialiser cet entendement multilatéral”, a-t-elle dit, soutenant que pour venir à bout de la pandémie, il est recommandable d’agir “ensemble”.

La directrice du Projet a, pour sa part, expliqué que ce dernier s’articule autour de trois axes. Il s’agit, tout d’abord, d’un premier arrivage de matériel de radiologie, de réanimation et de moyens de protection pour les professionnels de la santé, puis le renforcement des capacités de formation des professionnels de la santé et, enfin, la communication pour améliorer la sensibilisation du grand public sur les gestes barrières pour réduire la circulation du virus.

Le directeur général de l’IPA a, quant à lui, salué cette initiative, rappelant que le PNUD a “accompagné” l’Algérie depuis le début de la pandémie en offrant des kits de dépistage du virus (PCR), notamment dans les régions enclavées, à travers des dons de matériels légers et sophistiqués, et de tests antigéniques. “Ce don a permis à l’Algérie de renforcer ses moyens de dépistage de la pandémie”, a-t-il reconnu, annonçant d’autres arrivages et programmes “intéressants” que les parties concernées œuvrent, de concert, à concrétiser.

les commentaire

Laisser un commentaire