Derniées informations
prev next

HIRAK: Les Algériens ont marché pour le 116e vendredi

Par A.B.-- 07-Mai-2021 0

Les protestataires continuent à se mobiliser, comme chaque vendredi, à Alger et dans plusieurs grandes villes du pays, pour condamner la répression de la police contre ce mouvement populaire.

La colère ne se dissipe pas en Algérie. Les Algériens ont défilé vendredi à Alger et dans plusieurs grandes villes du pays pour dénoncer la recrudescence de la répression contre ce

Ce vendredi 7 mai, les manifestants algériens du Hirak ont pris de court les services de sécurité dans les rues d’Alger en décidant subitement de changer l’itinéraire de la marche populaire pour surmonter les cordons policiers et les barrages déployés au niveau des principales artères de la capitale Alger comme Didouche Mourad, Place Audin ou la place de la Grande Poste.

Les manifestants du Hirak ont dévié à la dernière minute de leur itinéraire classique à Alger-centre pour se diriger vers la Place du 1er Mai afin de rallier ensuite Belouizdad, le quartier populaire connu sous le nom de Belcourt, afin d’organiser une nouvelle marche spontanée jusqu’à E-Harrach, la localité qui abrite la prison la plus célèbre d’Alger où sont détenus la majorité écrasante des détenus d’opinion et politiques incarcérés en raison de leur participation aux activités du Hirak.
Des milliers de manifestants se sont ainsi réunis à Belouizdad en marchant depuis Bab El-Oued ou la Casbah afin d’éviter les cordons policiers et les barrages sécuritaires déployés à Didouche Mourad, la Grande Poste ou la Place des Martyrs. A travers ce nouveau itinéraire, les manifestants du Hirak ont voulu éviter tout risque d’affrontement avec les forces de sécurité. Ils ont refusé ainsi d’offrir le moindre prétexte aux forces anti-émeutes pour justifier une quelconque répression.
La marche du Hirak s’est déroulée ainsi sans aucune tension particulière et elle poursuit son nouveau itinéraire à Belouizdad en continuant de mobiliser des milliers de « marcheurs » qui chantent et scandent des slogans hostiles aux dirigeants militaires et rappellent leur forte détermination dans leur lutte pacifique pour le « départ du système ».
A noter que les manifestants ont scandé, durant ce 116e vendredi, les slogans habituels, dans lesquels ils réclament le «départ du système» mais aussi de rejet des élections du 12 juin prochain.

les commentaire

Laisser un commentaire