Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine en direct : 50 civils évacués de l’usine Azovstal, à Marioupol

Par C.B.-- 06-Mai-2022 0

« Nous avons réussi aujourd’hui à faire sortir cinquante femmes, enfants et personnes âgées d’Azovstal. Demain matin, nous poursuivrons l’opération d’évacuation », a annoncé vendredi soir la vice-première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, sur Telegram. Elle a cependant précisé que les opérations avaient été « extrêmement lentes » car la Russie a « violé constamment » le cessez-le-feu décrété par Moscou le temps des évacuations.

Le Programme alimentaire mondial demande la réouverture des ports d’Odessa

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a demandé vendredi la réouverture des ports de la région d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine, afin que les denrées alimentaires produites dans le pays puissent circuler librement vers le reste du monde.

« A l’heure actuelle, les silos à grains de l’Ukraine sont pleins. Dans le même temps, 44 millions de personnes dans le monde se dirigent vers la famine. Nous devons ouvrir ces ports pour que la nourriture puisse sortir d’Ukraine », a déclaré le patron de cette agence onusienne, David Beasley, cité dans un communiqué. « Le monde l’exige car des centaines de millions de personnes dans le monde dépendent de ces approvisionnements », a-t-il assuré.

La guerre en Ukraine, menace à échelle mondiale pour la logistique agricole

A cause de la fermeture des ports de la mer Noire, imposée par la Russie, les immenses stocks de céréales généralement livrés par l’Ukraine sont coincés et ne peuvent pas être exportés. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la FAO, a précisé ce vendredi que 25 millions de tonnes de céréales ukrainiennes sont actuellement bloquées. « C’est une situation presque grotesque », a déploré Josef Schmidhuber, directeur adjoint à la FAO.

Des grandes puissances agricoles promettent la sécurité alimentaire malgré la guerre en Ukraine

Plusieurs grandes puissances agricoles, dont l’Union européenne, les Etats-Unis, le Canada et l’Australie, se sont engagées, vendredi, à assurer la sécurité alimentaire dans le monde en dépit des chocs provoqués par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le Conseil de sécurité de l’ONU apporte un « ferme soutien » à Antonio Guterres pour « une solution pacifique »

Le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé, vendredi, une déclaration unanime apportant un « ferme soutien » au secrétaire général de l’Organisation « dans la recherche d’une solution pacifique » à la guerre menée par la Russie en Ukraine, selon des sources diplomatiques.

Nouvel échange de prisonniers entre Kiev et Moscou, annonce l’Ukraine

Quarante et une personnes, dont onze femmes, ont été libérées dans le cadre d’un nouvel échange de prisonniers avec la Russie, a annoncé Kiev, vendredi, sans révéler le nombre de Russes remis à Moscou.

« Un autre échange de prisonniers a eu lieu : quarante et une personnes, dont onze femmes, ont été rapatriées. Vingt-huit militaires et treize civils rentrent chez eux », a annoncé sur Telegram la vice-première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk. Selon elle, parmi les personnes libérées figure notamment un membre du clergé orthodoxe ukrainien.

La Russie restera « pour toujours » dans le sud de l’Ukraine, assure un haut responsable parlementaire russe

La Russie restera « pour toujours » dans le sud de l’Ukraine, a affirmé, vendredi, un haut responsable parlementaire russe lors d’une visite à Kherson, importante ville ukrainienne dont Moscou revendique le contrôle total depuis mars.

C’est la première fois qu’un haut responsable russe annonce l’intention de Moscou de rester dans les territoires pris par l’armée russe depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, le 24 février. La Russie a jusqu’ici soutenu que l’un de ses objectifs principaux était de « dénazifier » son voisin.

L’OMS envisage de fermer un bureau spécialisé à Moscou

Le bureau européen de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) va examiner la semaine prochaine un projet de résolution déposé par une majorité des pays membres appelant à fermer à Moscou un bureau régional spécialisé de l’OMS, après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les Ukrainiens accusent les Russes de tirer durant l’évacuation de civils à Azovstal

Le régiment Azov, qui défend l’immense aciérie Azovstal, où sont retranchés les derniers civils et combattants ukrainiens de Marioupol (Sud-Est), a accusé vendredi les forces armées russes d’avoir visé un de ses véhicules participant à l’opération d’évacuation de civils.

L’enquête d’Amnesty international conclut qu’« il existe des preuves irréfutables de crimes de guerre »

L’ONG a recueilli les récits de quarante-cinq personnes témoins du meurtre de leurs proches et de leurs voisins, ainsi que ceux de trente-neuf autres habitants qui ont été victimes ou ont assisté à des frappes aériennes qui ont détruit des grands ensembles d’habitations, par exemple à Borodianka, à 56 kilomètres de Kiev, où une série de bombardements a tué plus de quarante résidents d’un ensemble de huit bâtiments les 1er et 2 mars.

les commentaire

Laisser un commentaire