Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: L’armée russe poursuit l’offensive à l’est

Par C.B.-- 22-Mai-2022 0

L’état-major ukrainien a relevé dans son point matinal quotidien dimanche que l’armée russe continuait “ses frappes de missiles et aériennes sur tout le territoire”, et même avait “augmenté l’intensité en utilisant l’aviation pour détruire des infrastructures cruciales”.

 “La situation dans le Donbass est extrêmement difficile”, selon Volodymyr Zelensky

Volodymyr Zelensky, dans son habituel message vidéo posté en soirée, a relevé que la situation militaire n’avait “pas évolué de manière significative” samedi “mais ç’a été très difficile”.

“La situation dans le Donbass est extrêmement difficile”, a-t-il insisté. Mais l’armée ukrainienne “repousse cette offensive. Chaque jour que nos défenseurs perturbent les plans des Russes nous rapproche du jour crucial, (…) que nous désirons tous et pour lequel nous combattons. Le jour de la victoire”.

La ville de Sievierodonetsk, nouvel objectif de l’offensive russe

La ville de Sievierodonetsk, dans la région de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, est l’une des « priorités tactiques immédiates », écrit le ministère de la défense britannique dans son rapport. L’Institut pour l’étude de la guerre (Institute for the Study of War, ISW), une organisation non gouvernementale américaine, décrit pour sa part que « les forces russes ont intensifié leurs offensives pour encercler et capturer Sievierodonetsk. Elles continueront probablement à le faire dans les jours à venir, car les offensives sur d’autres axes, comme celui d’Izioum sont au point mort ».

De son côté, Serhiy Gaïdaï, le gouverneur ukrainien de Louhansk, a déclaré que les troupes russes avaient détruit un pont entre Sievierodonetsk et Lisitchansk. Des combats se sont déroulés continuellement à la périphérie de Sievierodonetsk , a-t-il ajouté.

Moscou évoque un échange de prisonniers ukrainiens contre un proche de Poutine

La Russie va étudier la possibilité d’échanger des combattants du régiment ukrainien Azov faits prisonniers contre Viktor Medvedtchouk, un proche de Vladimir Poutine, a déclaré samedi un député et négociateur russe, Léonid Sloutski. « Nous allons étudier la question », a affirmé Sloutski, membre de la délégation russe lors des dernières négociations avec Kiev, cité par l’agence de presse Ria Novosti, en réponse à une question sur un tel échange. S’exprimant depuis la ville séparatiste de Donetsk, dans le sud-est de l’Ukraine, il a précisé que l’éventualité d’un tel échange sera évoquée à Moscou par « ceux qui en ont les prérogatives ».

La Russie publie une liste de 963 Américains interdits d’entrée

Joe Biden, Mark Zuckerberg, Morgan Freeman… : la diplomatie russe a publié samedi une liste de 963 personnalités américaines interdites d’entrée en Russie, en représailles à des sanctions similaires prises par Washington depuis l’offensive en Ukraine. Le ministère russe des Affaires étrangères a rendu public ce document sur son site Internet. Il comprend essentiellement des responsables gouvernementaux, des parlementaires, mais aussi des membres de la société civile. Moscou avait déjà annoncé ces sanctions contre nombre des personnalités présentes dans la liste, notamment le président américain Joe Biden, son secrétaire d’Etat Antony Blinken, le chef du Pentagone Lloyd Austin, ou encore le PDG de Meta Mark Zuckerberg. La liste comprend également l’acteur hollywoodien Morgan Freeman, qui n’avait pas été sanctionné publiquement jusqu’à présent. La diplomatie russe l’accuse d’avoir enregistré en 2017 une vidéo où il affirmait que la Russie menait un « complot » contre les Etats-Unis.

 

l’Ukraine au centre de l’Assemblée mondiale de la santé

L’Ukraine est à l’initiative d’une résolution qui doit être soumise à l’Assemblée mondiale de la santé dimanche où les 194 membres de l’Organisation mondiale de la Santé se retrouvent pour échafauder un système de santé mondial plus efficace et juste.

Cette résolution doit dénoncer les attaques perpétrées par Moscou sur le système de santé mais aussi condamner les gravissimes conséquences de l’invasion et du blocus des ports ukrainiens sur l’approvisionnement mondial et l’explosion du prix des céréales.

Andrzej Duda, le président de la Pologne, attendu à Kiev

Le président polonais Andrzej Duda est attendu en Ukraine et devrait être le premier dirigeant à s’exprimer en personne devant la Verkhovna Rada [le Parlement ukrainien] depuis le début de l’invasion russe, a annoncé son cabinet.

41.000 Ukrainiens sont revenus en Ukraine samedi, selon Kiev

Les gardes-frontières ukrainiens disent dans un communiquépublié ce dimanche que 45.000 personnes sont entrées en Ukraine samedi par la frontière ouest, dont 41.000 Ukrainiens. Une tendance “en augmentation”, selon les autorités ukrainiennes.

D’autre part, “37.000 personnes ont quitté l’Ukraine et 22.000 d’entre elles ont traversé la frontière avec la Pologne”, expliquent les gardes-frontières. “Le reste est allé en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie et en Moldavie.” En tout, depuis le début du conflit, 6,4 millions d’Ukrainiens ont fui le pays, selon l’ONU.

Discours du président Ukrainien Volodymyr Zelensky

Nous demandons instamment aux États partenaires de reconnaître que la Russie doit être tenue financièrement responsable des crimes qu’elle a commis – discours du président de l’Ukraine
Ukrainiens !
Tous nos défenseurs ! Mais aussi nos partenaires dans le monde.
Aujourd’hui, mon appel est plus large que d’habitude. Et ce discours est consacré au sujet sur lequel nous allons travailler ensemble dans un avenir proche. A savoir, la compensation pour toutes les pertes que la Russie a infligé à l’Ukraine par son agression.
Jetez un coup d’œil sur le déroulement de cette journée. Frappe de missile de l’armée russe dans la région de Kharkiv. Dans la ville de Lozova, les occupants ont détruit une maison de la culture.
Bien sûr, la Russie a déjà tout fait pour qu’il n’y ait plus de place pour la culture sur son territoire. Mais qu’est-ce que notre région de Kharkiv a à voir avec cela ? Qu’ils sapent ce qui reste de leurs maisons de la culture en Russie, s’ils le veulent.
Les envahisseurs ont également frappé la région d’Odesa, la région de Poltava, la région de Zhytomyr. Les tentatives d’attaque du Donbas se poursuivent. Ils ont complètement ruiné Rubizhne, Volnovakha, tout comme Mariupol. Ils essaient de faire de même avec Severodonetsk et de nombreuses autres villes.
Ils font tout pour éroder toute vie normale dans la région de Kherson, dans les zones de la région de Zaporizhzhia où ils sont entrés.
Tout cela et bien plus encore que l’armée russe a fait depuis le 24 février et depuis 2014 nécessite une réponse juste.
Tout d’abord, la libération. Nous devons nous battre jusqu’à ce que nous libérions notre terre des occupants et garantissions la sécurité de l’Ukraine.
Deuxièmement, c’est la poursuite de tous les criminels de guerre russes. Devant les tribunaux ukrainiens, devant le tribunal international et tout simplement sur le champ de bataille pendant que la guerre continue.
Mais, troisièmement, nous travaillons pour que la Russie compense d’une manière ou d’une autre tout ce qu’elle a détruit en Ukraine. Chaque maison brûlée. Chaque école en ruine, chaque hôpital en ruine. Chaque maison de la culture et chaque infrastructure explosée. Chaque entreprise détruite. Chaque entreprise fermée, chaque hryvnia perdue par les personnes, les entreprises, les communautés et l’État.
L’argent russe en tant que compensation devrait atteindre chaque personne, famille, entreprise touchée.
Bien sûr, l’État russe ne reconnaîtra même pas qu’il est un agresseur. Mais sa reconnaissance n’est pas nécessaire.
Nous exhortons nos pays partenaires à reconnaître légalement que la Russie doit être tenue financièrement responsable des crimes qu’elle a commis. C’est important non seulement dans le contexte de cette guerre menée par la Russie. Mais aussi dans le contexte de toute autre action agressive, que ce soit de la part de la Russie ou de tout autre agresseur potentiel. Le mal doit recevoir une rétribution et savoir qu’il sera puni.
C’est pourquoi nous invitons les pays partenaires à signer un accord multilatéral et à créer un mécanisme par lequel chacun de ceux qui ont souffert des actions de la Russie pourra recevoir une compensation pour toutes les pertes.
Dans le cadre d’un tel accord, les fonds et les biens russes relevant de la juridiction des pays partenaires doivent être saisis ou gelés, puis confisqués et dirigés vers un fonds spécialement créé, à partir duquel toutes les victimes de l’agression russe pourront recevoir une compensation appropriée.
Ce serait juste. Et la Russie ressentira le véritable poids de chaque missile, chaque bombe, chaque projectile qu’elle a tiré sur nous.
Nous invitons nos partenaires à devenir les fondateurs d’un tel fonds, ainsi que les membres d’une commission internationale spéciale qui examinera les actions en justice, c’est-à-dire les appels émanant de personnes physiques et morales.
Il est clair que cette tâche ne sera pas facile. Mais en fait, le débat a commencé sur la nécessité d’une telle compensation au prix des actifs russes.
Le monde en parle déjà. Nous devons donc le faire. Et nous entamons un tel dialogue spécial avec nos partenaires. Faire sentir à l’agresseur que la guerre est capable d’infliger un maximum de dommages non pas à quelqu’un d’autre, mais à celui qui l’a apporté chez un voisin.
Le monde a vu que les organisations et les instruments internationaux existants ne peuvent pas faire face à tous les défis. Il est donc nécessaire non seulement d’utiliser les possibilités qui existent déjà, mais aussi d’en proposer de nouvelles. Cela sera efficace.
J’ai également parlé aujourd’hui de la responsabilité de la Russie dans cette guerre avec des représentants de l’Irlande qui se sont rendus en Ukraine. Les présidents des deux chambres du Parlement irlandais étaient dans la capitale. Nous avons eu des entretiens très significatifs avec eux.
Et une dernière chose. Aujourd’hui, je veux définitivement remercier notre peuple qui ne cesse de lutter contre l’occupation. Et surtout ceux qui sont maintenant dans le territoire qui est temporairement sous le contrôle de la Russie, de son armée. En particulier, les sauveteurs d’Enerhodar qui ont protesté aujourd’hui méritent le soutien de nous tous. Merci.
Chacun doit montrer que les occupants n’ont aucun droit de décider quoi que ce soit sur notre terre. C’est un élément important de notre victoire.
Un autre décret sur la récompense de nos défenseurs a été signé aujourd’hui. 202 militaires des forces armées ukrainiennes ont reçu des récompenses d’État.
Au total, pendant la guerre totale, plus de 14 000 de nos défenseurs ont déjà été récompensés pour leur bravoure et leur efficacité à défendre le pays et à aider notre peuple.
Gloire éternelle à tous ceux qui ont défendu l’État !
Mémoire éternelle à tous ceux qui ont donné leur vie pour l’Ukraine !
Gloire à l’Ukraine !
Et certainement le dernier. Aujourd’hui, cela fait trois ans que je suis devenu président de l’Ukraine. Je vous remercie pour votre confiance. Je suis fier d’être le Président.
Je vous aime !
Je ne vous laisserai pas tomber !
Gloire à l’Ukraine !

les commentaire

Laisser un commentaire