Derniées informations
prev next

La guerre en Ukraine au cœur des discussions à Davos

Par Y.B.-- 23-Mai-2022 0

Trois mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la guerre et les risques qu’elle fait peser sur la reprise de l’économie mondiale seront au cœur d’une réunion des élites de la planète, qui se retrouvent à partir de lundi à Davos.

Le Forum économique mondial (WEF) fait son retour dans la station de ski suisse après deux ans de parenthèse pour cause de pandémie de Covid-19. En 2021, il avait dû tenir sa traditionnelle réunion annuelle en ligne. Et le variant Omicron a encore obligé cette année à le reporter de janvier à mai.

« Nos premières pensées vont à la guerre en Ukraine », a assuré le fondateur du WEF, Klaus Schwab, en présentant le programme de cette réunion qui se tient dans ce qu’il a qualifié de « circonstances politiques, économiques et sociales (…) sans précédent ».

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, sera le premier chef d’Etat à intervenir. Il devrait profiter de cette nouvelle tribune pour exhorter le monde à fournir davantage d’aide, tant financière que militaire, et peut-être renouveler la demande de Kiev d’adhésion à l’UE.

Son discours, à 11 h 15 heure à Paris, se tiendra en visioconférence. Mais nombre de responsables politiques ukrainiens ont prévu de faire le voyage en personne, parmi lesquels le ministre des affaires étrangères, Dmytro Kuleba, ou le maire de Kiev, Vitali Klitschko.

L’Ukraine admet souffrir « de plus en plus » dans le Donbass

La situation devient « de plus en plus difficile » pour les Ukrainiens dans le Donbass, où Moscou bombarde Sievierodonetsk « vingt-quatre heures sur vingt-quatre ». Moscou continue en effet à intensifier sa puissance de feu le Donbass. On y trouve, selon Serhi Haïdaï, gouverneur de la région de Louhansk, les unités retirées de la région de Kharkiv, les assaillants du siège de Marioupol, les milices des républiques séparatistes de Donetsk et Louhansk, les forces tchétchènes et des troupes mobilisées en renfort depuis la Sibérie et l’Extrême-Orient russe.

La Russie affirme être prête à reprendre des pourparlers

Le négociateur russe Vladimir Medinsky a affirmé dimanche que la Russie était prête à reprendre des pourparlers de paix avec l’Ukraine, assurant que leur suspension était due à Kiev.

VERDICT CE LUNDI DANS LE PROCÈS DU SOLDAT RUSSE JUGE À KIEV

Le verdict du procès du soldat russe jugé à Kiev pour crime de guerre depuis mercredi dernier doit être rendu ce lundi. Il est accusé d’avoir tué un civil de 62 ans non armé, ce qu’il a reconnu en présentant ses excuses aux proches de la victime, assurant avoir agi sous la contrainte d’un ordre. Il n’est “pas coupable du crime dont il est accusé”, avait assuré son avocat ukrainien.

COMPARAISON AVEC LE BILAN DE LA GUERRE EN AFGHANISTAN

Selon le ministère de la Défense britannique, en trois mois de guerre en Ukraine, “la Russie a probablement essuyé un nombre de morts similaire à celui qu’a connu l’Union soviétique pendant sa guerre de neuf ans en Afghanistan”. En cause selon lui, des erreurs tactiques et stratégiques.

“Le peuple russe s’est, par le passé, montré sensible aux pertes subies lors de guerres de choix. Au fur et à mesure que les pertes essuyées en Ukraine continueront d’augmenter, elles deviendront plus apparentes, et le mécontentement du peuple à l’égard de la guerre et sa volonté de l’exprimer pourraient s’accroître”, poursuit l’autorité.

 

les commentaire

Laisser un commentaire