Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: La Russie prend de l’avantage dans l’Est

Par Y.B.-- 26-Mai-2022 0

L’état-major ukrainien reconnaît que la Russie a l’avantage dans l’Est

Le général Oleksi Gromov, chef adjoint de la direction des opérations de l’état-major général des Forces armées ukrainiennes, confirme que la situation est compliquée pour les forces ukrainiennes dans l’est du pays.

Il a souligné que dans la région de Severodonetsk les Russes ne cessent de bombarder et de pilonner les troupes ukrainiennes : « Nous faisons tout notre possible. La fourniture d’armes modernes par les pays partenaires accélérera notre victoire », a-t-il déclaré.

A Marioupol, les écoliers privés de vacances pour rattraper le programme russe

Les forces russes qui ont pris le contrôle de Marioupol ont décidé de supprimer les vacances scolaires d’été pour préparer les élèves au programme scolaire russe. Petro Andriouchtchenko, conseiller du maire de ce port où les derniers combattants ukrainiens se sont rendus que « les occupants ont annoncé la prolongation de l’année scolaire jusqu’au 1er septembre. Tout l’été, les enfants auront des cours de langue et de littérature russe, d’histoire russe et des cours de mathématiques en russeLe but principal est la “dé-ukrainisation” et la préparation de la rentrée selon le curriculum russe ». Il a cependant ajouté que les « occupants » russes n’avaient pour l’instant pas réussi à trouver suffisamment de professeurs, « seulement 53 enseignants pour neuf écoles », selon lui. Il n’a pas précisé combien d’élèves étaient concernés.

Cinq morts dans de nouveaux bombardements sur Kharkiv

Natalia Popova, du Conseil régional de Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, a révisé à la hausse le nombre de victimes du bombardement qui a eu lieu aujourd’hui sur la ville. « Dix blessés. Parmi les blessés, un enfant. Cinq personnes sont mortes ». Elle a appelé les habitants à se rendre ou à rester dans des abris.

Moscou sanctionnera des médias occidentaux si YouTube bloque sa diplomatie

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a annoncé jeudi que des médias et journalistes occidentaux seraient expulsés de Russie si la plate-forme YouTube bloquait, comme elle l’a déjà fait, ses briefings hebdomadaires.

De nombreux sites et réseaux sociaux, y compris YouTube, ont expliqué avoir bloqué, après l’offensive russe en Ukraine, des médias et pages officielles russes car elles tombaient sous le coup de sanctions ou pratiquaient la désinformation. Des actes de censure « russophobes », selon Moscou.

Deux soldats russes capturés en Ukraine plaident coupable de crime de guerre

Deux soldats russes, capturés en Ukraine, ont plaidé coupable jeudi de crime de guerre pour le bombardement d’une ville de l’est de l’Ukraine, lors du deuxième procès de ce type organisé par les autorités ukrainiennes.

Devant le tribunal du raïon Kotelevsky, au nord de Poltava, en Ukraine, le parquet a requis des peines de douze ans de prison pour Alexandre Bobikine et Alexandre Ivanov pour violation des lois de la guerre. L’avocat des accusés a réclamé la clémence des juges en affirmant que les deux soldats russes n’avaient fait qu’obéir aux ordres et avaient exprimé leurs regrets.

MM. Bobikine et Ivanov, placés dans un box vitré, ont reconnu leur appartenance à une unité d’artillerie à l’origine de tirs ayant visé la région ukrainienne de Kharkiv depuis celle de Belgorod en Russie. Ce bombardement a détruit un établissement éducatif dans la ville de Derhatchi, selon l’accusation. Les deux soldats ont été capturés après avoir franchi la frontière et alors qu’ils continuaient à bombarder des cibles, a dit le parquet.

Selon le maire de Kiev, la capitale ukrainienne reste une cible prioritaire pour la Fédération de Russie

Moscou espère toujours prendre la capitale ukrainienne, a affirmé Vitali Klitschko, le maire de Kiev, dans un discours au Forum économique de Davos. « Ce n’est un secret pour personne que la priorité de la Russie est d’occuper [toute l’Ukraine] », a-t-il estimé.

Moscou juge pas “sérieux” le plan de paix italien

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a jugé dans un entretien publié jeudi que le plan de paix en Ukraine proposé par l’Italie n’était pas “sérieux”.

“Il y est question que la Crimée (péninsule ukrainienne annexée par la Russie) et le Donbass (région séparatiste reconnue par Moscou) appartiennent à l’Ukraine avec une large autonomie”, a dit Sergueï Lavrov dans un entretien au média russe d’Etat RT.

8000 prisonniers de guerre ukrainiens détenus dans le Donbass

Les prisonniers de guerre ukrainiens détenus dans les républiques populaires autoproclamées de Lougansk et de Donetsk, soutenues par la Russie, sont au nombre d’environ 8000, a déclaré ce jeudi un responsable de Lougansk, Rodion Miroshnik, cité par l’agence de presse TASS, et repris par Reuters.

Olaf Scholz “convaincu” que Poutine ne gagnera pas la guerre en Ukraine

Le chancelier allemand Olaf Scholz s’est dit “convaincu” ce jeudi que la Russie ne gagnerait pas la guerre qu’elle a provoqué en Ukraine, affirmant aussi que le président Vladimir Poutine ne serait pas autorisé à “dicter” la paix.

L’Ukraine craint des attaques chimiques ou nucléaires de la part des Russes

Ihor Kuzin était invité de BFMTV ce jeudi matin. Le vice-ministre ukrainien de la Santé est revenu sur les craintes d’attaques chimiques ou nucléaires de la part des Russes. Selon lui, l’Ukraine se prépare au pire grâce à des équipes mobilisées sur le terrain.

“Aujourd’hui, nous n’avons pas de cas confirmés (d’utilisation d’armes chimiques en Ukraine), mais nous avons connaissance de l’utilisation de bombes au phosphore pourtant interdites par la convention de Genève”, explique-t-il.

L’Ukraine revendique avoir tué 29.600 soldats russes depuis le début de l’invasion

Engagée en Ukraine depuis plus de trois mois, l’armée russe va renforcer ses rangs. Ainsi mercredi une loi a aboli l’âge limite pour s’engager dans l’armée.

D’après l’Ukraine, 29.600 soldats russes ont été tués depuis le début de la guerre et 1315 tanks détruits.

Du matériel Thales retrouvé dans des chars russes

Des équipements français du groupe Thalès retrouvés sur des chars russes. Les exportations dematériel de défense en Russie sont pourtant sous embargo depuis 2014.

Selon des révélations de médias ukrainiens et Disclose, un site d’investigation français en avril, l’entreprise aurait bien vendu des armes et équipements utilisés par les Russes en Ukraine. Les contrats avaient cependant été signés entre 2007 et 2012, avant l’embargo en vigueur depuis 2014.

les commentaire

Laisser un commentaire