Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: Le transit ferroviaire réduit vers Kaliningrad, Moscou évoque des représailles…

Par C.B.-- 20-Juin-2022 0

La diplomatie russe dénonce l’introduction de restrictions « hostiles » sur le transit ferroviaire, via la Lituanie, de marchandises vers l’enclave de Kaliningrad. Moscou a indiqué que Vilnius avait introduit durant le week-end des restrictions sur le transit de marchandises frappées par les sanctions européennes adoptées après l’offensive russe contre l’Ukraine. « Nous avons réclamé (à la Lituanie) la levée immédiate de ces restrictions », explique la diplomatie russe dans un communiqué.

Si le transit « n’est pas rétabli en totalité, alors la Russie se réserve le droit d’agir pour défendre ses intérêts nationaux », a-t-elle souligné dans ce même document qui indique que le chargé d’affaires lituanien à Moscou avait été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères.

Vilnius dit se conformer aux « sanctions européennes »

Le transit limité vers l’enclave russe de Kaliningrad est conforme aux « sanctions européennes », a déclaré lundi à Luxembourg le ministre des affaires étrangères lituanien. « Ce sont les sanctions européennes qui ont commencé à fonctionner à partir du 17 juin », a déclaré aux journalistes Gabrielius Landsbergis, en précisant qu’il s’agit dans ce cas précis de produits en acier transportés par voie ferrée.

Un parti politique prorusse officiellement interdit en Ukraine

Le parti politique prorusse et eurosceptique « Plateforme d’opposition – Pour la Vie », ouvertement soutenu par Moscou, a été officiellement interdit d’activité en Ukraine pour « atteinte à la souveraineté », a annoncé lundi le ministre de la Justice ukrainien, Denys Maliouska.

« Le tribunal a interdit les activités du parti politique “Plateforme d’opposition – Pour la Vie” », a annoncé sur FacebookDenys Maliouska, précisant que la justice ukrainienne « avait décidé de transférer tous les biens, fonds et autres avoirs de ce parti à l’Etat. »

Les bombardements russes s’intensifient

Les bombardements russes en Ukraine s’accroissent dans la région de Kharkiv (Nord-Est) et de Donestk (Est), a rapporté lundi la présidence ukrainienne dans son point matinal lundi. Dans la région de Donestk, l’intensité des bombardements « s’accroît tout au long de la ligne de front », a ajouté la présidence, faisant état d’un mort et sept blessés dont un enfant.

A Severodonetsk (Est), « les Russes contrôlent la plupart des quartiers résidentiels » mais « si nous parlons de la ville tout entière, plus du tiers de la ville reste contrôlé par nos forces armées », a déclaré le chef de l’administration locale, Oleksandr Striouk.

Dans le Donbass, l’étau se resserre autour de la poche de Louhansk, cible prioritaire de Moscou

Ce qui inquiète les combattants ukrainiens n’est pas Sievierodonetsk, la ville étant depuis quelques semaines considérée comme perdue, mais l’encerclement éventuel de sa ville jumelle, Lyssytchansk, que l’armée russe attaque à la fois par le nord et par le sud. Si celle-ci tombait, ce serait la fin de la poche de Louhansk.

Des attaques russes repoussées selon Kiev

L’armée ukrainienne a affirmé dimanche avoir repoussé des attaques russes près de Severodonetsk, dans l’est du pays, théâtre de combats sanglants. Dans l’est, « nos unités ont repoussé l’assaut dans la région de Tochkivka », a déclaré l’armée ukrainienne sur Facebook. « L’ennemi a battu en retraite et se regroupe ».

Les combats font rage dans la région du Donbass, composée des provinces de Lougansk et Donetsk et partiellement contrôlée par des séparatistes prorusses depuis 2014. Ils se concentrent notamment sur la ville de Severodonetsk. Le gouverneur de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, a démenti que les Russes aient conquis toute cette localité très stratégique, même s’ils en « contrôlent la majorité », a-t-il admis sur Telegram.

Kiev perd le contrôle d’un village voisin de Severodonetsk

L’Ukraine vient d’annoncer avoir perdu le contrôle de Metolkine, un village à la périphérie de Severodonetsk, dans l’est du pays, ville-clé du Donbass dont les forces russes tentent de prendre le contrôle complet depuis des semaines. « Malheureusement, nous ne contrôlons plus Metolkine », a déclaré le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

La Russie accuse l’Ukraine d’avoir tiré sur des plates-formes de forage en mer

Les autorités russes ont accusé lundi les forces ukrainiennes d’avoir tiré sur des plates-formes de forage en mer au large de la Crimée, faisant état d’au moins trois blessés et d’opérations de secours en cours.

« Ce matin, l’ennemi a attaqué les plates-formes de forage de Tchernomorneftegaz. Je suis en contact avec nos collègues du ministère de la défense et (des services spéciaux) du FSB, nous nous efforçons de sauver des gens », a déclaré sur Telegram le gouverneur installé par Moscou après l’annexion en 2014 de la Crimée, Sergueï Aksionov. Selon lui, cinq personnes sur douze ont été sauvées, dont trois blessées, et les recherches se poursuivent pour les autres.

La Biélorussie va de nouveau autoriser l’inspection de son armement par l’OSCE

Le ministère de la défense biélorusse a déclaré lundi que le pays allait de nouveau autoriser l’inspection de ses stocks d’armes dans le cadre des traités internationaux de maîtrise des armements, après une interruption de deux ans provoquée par la pandémie due au coronavirus.

Dans un contexte de tensions accrues entre Bruxelles et Minsk, notamment en raison du rôle de la Biélorussie dans l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les membres de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont appelé la Biélorussie à relancer l’inspection de ses stocks d’armes.

 

 

les commentaire

Laisser un commentaire