Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: Les forces russes continuent de progresser mercredi 6 juillet dans le Donbass,

Par Y.B.-- 06-Juil-2022 0

Les forces russes continuent de progresser mercredi 6 juillet dans le Donbass, où les habitants de Sloviansk, prochaine cible de Moscou, sont appelés à évacuer face aux intenses bombardements. « Mon principal conseil : évacuez ! », a lancé mardi soir le gouverneur de la région de Donestk, Pavlo Kyrylenko, à l’adresse des habitants de la ville de Sloviansk, ajoutant que « pendant la semaine, il n’y a pas eu un jour sans bombardement »

BILAN QUOTIDIEN DES COMBATS

Les autorités ukrainiennes ont annoncé que 36.500 soldats avaient été tués depuis le début de la guerre en Ukraine dans un nouveau bilan quotidien des combats. Selon elles, un grand nombre du matériel militaire russe a également été mis hors d’état de nuire. L’armée ukrainienne recense notamment la destruction de 1600 tanks, de 187 hélicoptères ou encore de 2648 véhicules.

Si les autorités ukrainiennes communiquent régulièrement sur les pertes russes, elles ne donnent pas plus de précision sur l’état de sa propre armée. La dernière déclaration à ce propos date du 15 avril. Le ministère de la Défense avait alors déclaré que 1300 militaires ukrainiens étaient morts depuis le début de la guerre.

Publication d’un entretien Macron-Poutine : Moscou critique une violation de l’« étiquette diplomatique »

Le chef de la diplomatie russe s’est offusqué mercredi de la publication par la chaîne de télévision France 2 d’un entretien entre les présidents français et russe, quatre jours avant que Moscou lance son assaut contre l’Ukraine.

« L’étiquette diplomatique ne prévoit pas de fuites unilatérales de [tels] enregistrements », a relevé Sergueï Lavrov, au cours d’un déplacement au Vietnam. La conversation téléphonique de neuf minutes très tendue entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine a été diffusée dans un documentaire de la chaîne de télévision française France 2, qui retrace la médiation du président français pour tenter d’empêcher l’embrasement du conflit en Ukraine, Moscou étant alors accusé de préparer une offensive, en dépit de ses dénégations répétées.

M. Lavrov a jugé que la Russie n’avait pas à rougir du contenu de la conversation entre les deux dirigeants. « Nous menons toujours les négociations de telle manière que nous n’ayons jamais à avoir honte. Nous disons toujours ce que nous pensons, nous sommes prêts à répondre de nos paroles et à expliquer notre position », a-t-il dit.

A Lugano, un sommet pour bâtir l’après, pendant que les destructions se poursuivent

Le contraste entre les palmiers du lac de Lugano, dans le canton italophone du Tessin (sud), en Suisse et les combats d’artillerie dans les cités ravagées du Donbass, en Ukraine, n’aura pas échappé à ce conseiller économique du président ukrainien, Volodymyr Zelensky. « Ce rendez-vous est important pour la future planification, mais il ne s’agit en aucun cas de mise en œuvre, c’est prématuré, estime Alexander Rodnyansky. La Russie continue de déstabiliser le pays, nous avons même perdu un peu de terrain dans le Donbass. La plus grande contribution serait de gagner la guerre.  »

Ainsi posé, le cadre de la première conférence internationale sur la reconstruction de l’Ukraine, qui s’est tenue les 4 et 5 juillet, affichait d’emblée ses limites : ni tour de table des donateurs ni rencontre diplomatique pour ramener Moscou et Kiev à une table de négociations. Reste qu’il y a bien eu une avancée : plus de 40 pays et des organisations internationales ont paraphé un accord posant le cadre de l’effort pour financer le redressement du pays à l’issue du conflit.

Évacuations de civils à Sloviansk

Les forces russes continuaient de progresser mercredi dans le Donbass, où les habitants de Sloviansk, prochaine cible de Moscou, sont appelés à évacuer face aux intenses bombardements. « Mon principal conseil : évacuez ! », a lancé mardi soir le gouverneur de la région de Donestk à l’adresse des habitants de la ville de Sloviansk, ajoutant que « pendant la semaine, il n’y a pas eu un jour sans bombardement ».

35 PAYS OCCIDENTAUX APPELLENT À EXCLURE LA RUSSIE DES INSTANCES SPORTIVES 

Dans un communiqué commun, les pays ont appelé à ce qu’aucun événement sportif n’ait lieu en Russie ou au Bélarus et à ce que leurs sportifs soient bannis des compétitions internationales. Une demande qu’ils avaient déjà exprimée le 8 mars dernier.

Les signataires ont cette fois également recommandée que les instances russes et bélarusses soient suspendues des fédérations sportives internationales.

PLUS DE SIX MILLIONS D’UKRAINIENS DÉPLACÉS OU RÉFUGIÉS DANS LE PAYS

Un chiffre considérable estimé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR).

Des millions de personnes qui s’ajoutent aux quelque 5,5 millions d’Ukrainiens enregistrés en tant que réfugiés dans d’autres États européens depuis le début de l’invasion le 24 février 2022.

 

 

les commentaire

Laisser un commentaire