Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: Zelensky alerte l’Europe sur le nucléaire

Par Y.B.-- 16-Août-2022 0

Le président ukrainien tente une nouvelle fois de faire prendre conscience du risque nucléaire dans son pays. Une « catastrophe » à la centrale de Zaporojie, sous contrôle russe dans le Sud, menacerait l’Europe entière, a ainsi alerté lundi Volodymyr Zelensky.

« Tout incident radioactif à la centrale nucléaire de Zaporojie peut porter un coup aux pays de l’Union européenne, à la Turquie, à la Géorgie, et à des pays de régions plus éloignées. Tout dépend de la direction et de la force du vent », a-t-il expliqué. « Si les actions de la Russie conduisent à une catastrophe, les conséquences pourraient frapper ceux qui restent silencieux pour l’instant », a-t-il averti.

Départ du premier navire de l’ONU chargé de céréales pour l’Afrique

Le premier navire humanitaire affrété par l’ONU pour transporter des céréales ukrainiennes a quitté mardi le port de Pivdenny, dans le sud de l’Ukraine, avec quelque 23.000 tonnes pour l’Afrique, a annoncé le ministère ukrainien de l’Infrastructure.

« Le navire Brave Commander avec du grain pour l’Afrique a quitté le port de Pivdenny. Ce matin, le cargo est parti pour le port de Djibouti, où les vivres seront livrées à l’arrivée aux consommateurs en Ethiopie », a indiqué le ministère sur Telegram.

Cinq étrangers jugés comme « mercenaires » par les séparatistes

Les séparatistes soutenus par Moscou dans l’est de l’Ukraine ont commencé lundi à juger trois Britanniques, un Croate et un Suédois accusés d’avoir combattu avec l’armée ukrainienne, ce qui pourrait leur valoir la peine de mort. La « Cour suprême » de la région séparatiste de Donetsk a ouvert le procès de John Harding, Andrew Hill, Dylan Healy, originaires du Royaume-Uni, ainsi que du Croate Vjekoslav Prebeg et du Suédois Mathias Gustafsson.

John Harding, Vjekoslav Prebeg et Mathias Gustafsson, faits prisonniers dans la zone du port de Marioupol, sont poursuivis pour tentative de « prise de pouvoir par la force » et pour « participation à un conflit armé en tant que mercenaire ». Andrew Hill est lui accusé uniquement de mercenariat, tandis que Dylan Healy est poursuivi pour « avoir participé au recrutement de mercenaires » en faveur de l’Ukraine.

Le tribunal a indiqué que le procès des cinq accusés ne reprendra que début octobre, sans donner d’explications sur les raisons de ce délai. Ils ont tous plaidé non coupable.

 La Finlande va réduire le nombre de visas touristiques russesLa Finlande va limiter le nombre de visas délivrés aux touristes russes à 10 % du volume actuel à compter du 1er septembre, en raison du mécontentement croissant dans le pays face à la guerre en Ukraine. Selon le ministre des Affaires Etrangères finlandais Pekka Haavisto, les heures d’ouverture allouées à la demande de visas touristiques seront réduites, ce qui permettra une baisse du nombre de demandes, car une interdiction pure et simple de visas fondée sur la nationalité n’est pas possible.
Il a expliqué que la priorité serait désormais donnée « aux autres types de visas : visites à des proches, contacts familiaux, travail, études ».
La Finlande traite actuellement près de 1.000 demandes de visas par jour venant de Russie, a déclaré M. Haavisto à la télévision publique finlandaise YLE.

Macron et Zelensky se sont passé un coup de bigot

L’entretien téléphonique est intervenu « dans la matinée » et a « duré une heure 20 », a indiqué l’Elysée. Le président français et son homologue ukrainien ont discuté de la situation à la centrale nucléaire de Zaporojie.

L’explosion dans une base russe en Crimée est « un acte de sabotage »

L’explosion des munitions qui s’est produite mardi matin dans une base militaire russe en Crimée, péninsule annexée par la Russie, était due à un « acte de sabotage », a indiqué l’armée russe dans un communiqué.

Le dépôt militaire situé près de Djankoï, dans le nord de la Crimée, « a été endommagé le 16 août dans la matinée à la suite d’un acte de sabotage », selon le communiqué, cité par les agences de presse russes, qui n’en désigne toutefois pas les responsables.

« Un nombre d’infrastructures civiles, parmi lesquelles une ligne de haute tension, une centrale électrique, une voie ferroviaire, ainsi que plusieurs maisons ont également été endommagés », a détaillé l’armée russe.

 L’Ukraine affirme avoir frappé une base du groupe russe Wagner

Pour rappel, l’Ukraine a affirmé lundi avoir visé dans l’Est une base du groupe paramilitaire Wagner, dont les hommes sont accusés de combattre aux côtés des troupes russes, et avoir détruit un pont près de la ville occupée de Melitopol (sud).

Selon le gouverneur de la région de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, la base de la société militaire privée, dans la ville de Propasna, a été « détruite par une frappe de précision ». Le tir a eu lieu dimanche, a précisé Serguiï Gaïdaï sur Telegram.

Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit ukrainien ​

Le président russe Vladimir Poutine a accusé mardi les Etats-Unis de faire traîner le conflit ukrainien et chercher à « déstabiliser » le monde avec une récente visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi.

« La situation en Ukraine montre que les Etats-Unis cherchent à faire traîner ce conflit. Et ils agissent de la même manière en instiguant le potentiel conflictuel en Asie », a déclaré M. Poutine dans une adresse à la Conférence internationale sur la sécurité à Moscou, en disant voir dans le voyage de Nancy Pelosi à Taïwan « une stratégie consciente visant à déstabiliser la situation dans le monde ».

les commentaire

Laisser un commentaire