Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: Les combats, les bombardements, les drones, la contre-offensive,…

Par Y.B.-- 18-Oct-2022 0

Une centrale électrique ukrainienne touchée par trois frappes à Kiev

Des installations électriques ont été touchées mardi par trois frappes à Kiev, au lendemain d’attaques russes lancées avec des drones dans la capitale ukrainienne, a annoncé la présidence.

« Selon les premiers éléments, trois frappes sur des installations électriques » dans l’est de Kiev, a signalé Kyrylo Tymochenko, un proche conseiller de la présidence ukrainienne, dans un message posté sur un réseau social.

La centrale de Zaporojie alimentée par ses générateurs diesel de secours

Dans la région de Soumy, cinq personnes ont perdu la vie et 14 ont été blessées par des tirs de missiles sur une installation non précisée, ont déploré les autorités locales. Dans celle de Dnipropetrovsk, un missile de croisière a touché un autre transformateur, faisant un blessé.

Et l’opérateur ukrainien du nucléaire Energoatom a fait savoir que la centrale nucléaire de Zaporojie (sud), au centre de toutes les inquiétudes depuis plusieurs mois, avait dû être alimentée par ses générateurs diesel de secours pour refroidir ses réacteurs, après avoir été déconnectée du réseau par des bombardements russes.

« Les terroristes russes ont encore réussi à frapper », a dénoncé Zelensky

« Les terroristes russes ont encore réussi à frapper. A Kiev, ils ont tué une jeune famille, en ciblant un immeuble d’habitation avec un (drone) Shahed iranien. Un homme et une femme enceinte de six mois (…) Au total, quatre personnes ont été tuées par ce seul Shahed », s’est emporté dans la soirée le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Afin de garantir la protection de notre ciel et de réduire à zéro les capacités des terroristes russes, nous avons besoin de systèmes de défense antiaérienne nettement plus modernes et de davantage de missiles pour ceux-ci », a-t-il ajouté.

L’Ukraine une nouvelle fois bombardée

Des infrastructures cruciales dans trois régions, dont celle de Kiev, ont été atteintes par les drones kamikazes envoyés par la Russie, laissant « des centaines de localités » sans électricité, a informé le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal. Il a fait état de « cinq frappes de drones » de fabrication présumée iranienne sur la seule capitale.

Kiev dénonce « l’inaction » du CICR pour les prisonniers ukrainiens aux mains des RussesKiev a dénoncé mardi « l’inaction » du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour aider ses soldats prisonniers des Russes auxquels l’organisation internationale n’a pas encore pu rendre visite. « Malheureusement, à chaque échange, nous constatons que l’inaction du CICR a conduit à ce que nos prisonniers de guerre et otages civils soient quotidiennement torturés par la faim, par des électrocutions », a regretté le chargé des droits humains ukrainien, Dmytro Loubinets, cité dans un communiqué de la présidence.

Deux bombardiers russes interceptés au large de l’AlaskaL’armée de l’air américaine a intercepté lundi deux bombardiers russes Tu-95 près des côtes de l’Alaska, a indiqué mardi le commandement de la sécurité aérienne des Etats-Unis et du Canada (Norad). Deux chasseurs « ont intercepté deux bombardiers russes Tu-95 Bear-H entrant dans la zone d’identification de la défense aérienne de l’Alaska », a indiqué Norad dans un communiqué.

Les avions russes « sont restés dans l’espace aérien international et n’ont pas pénétré dans l’espace aérien des Etats-Unis ou du Canada », a précisé le commandement nord-américain.

 L’armée russe affirme que la situation est « tendue » pour ses troupes en UkraineL’armée russe a affirmé mardi que la situation sur le terrain en Ukraine était « tendue » pour ses troupes face à une contre-offensive ukrainienne, après plusieurs revers marquants dans l’Est et le Sud.

« La situation dans la zone de l’opération militaire spéciale peut être qualifiée de tendue. L’ennemi n’abandonne pas ses tentatives d’attaques sur les positions des troupes russes », a déclaré à la télévision publique russe Rossia 24 le général Sergueï Sourovikine, en charge des opérations en Ukraine depuis dix jours.

 L’armée russe s’apprête à évacuer la population de KhersonL’armée russe s’apprête à évacuer la population de la ville de Kherson, capitale de la région éponyme annexée par la Russie dans le sud ukrainien, face à une contre-offensive de Kiev, a annoncé mardi le commandant des forces russes en Ukraine.

« L’armée russe va assurer avant tout l’évacuation sécurisée de la population » de Kherson où les frappes ukrainiennes visant les infrastructures civiles « créent une menace directe pour la vie des habitants », a déclaré le général Sergueï Sourovikine à la chaîne de télévision publique russe Rossia 24, en soulignant que la situation en ville était « très difficile ».

Treize morts dans le crash d’un avion militaire russe

« Le nombre total de victimes est de 13, dont trois enfants » et « 19 personnes ont été blessées », selon le ministère, cité par les agences russes. Le crash d’un avion militaire russe lundi soir a provoqué un incendie dans le bâtiment de neuf étages où résident environ 600 habitants. La ville de Leïsk, où s’est produit le drame, est une ville bordant la mer d’Azov située dans la région de Krasnodar, proche de l’Ukraine. Le Comité d’enquête de Russie, chargé des principales investigations pénales, a indiqué sur Telegram qu’il ouvrait une « enquête criminelle ».

L’armée russe confirme des frappes des infrastructures énergétiques en Ukraine

L’armée russe a confirmé mardi avoir frappé des infrastructures énergétiques en Ukraine lors d’une nouvelle série de bombardements qui ont provoqué des coupures d’électricité et d’eau dans plusieurs villes du pays dont la capitale Kiev.

« Les forces armées russes ont continué de frapper avec des armes aériennes et maritimes de haute précision et à longue portée le commandement militaire et les systèmes énergétiques d’Ukraine », a indiqué le ministère russe de la Défense dans son rapport quotidien, assurant que « toutes les cibles ont été touchées ».

L’armée russe dit avoir repris un village dans la région de Kharkiv, une première depuis septembre

« Lors d’opérations offensives, des unités de l’armée russe ont capturé la localité de Gorobivka », proche de la frontière avec la Russie, a déclaré le ministère de la Défense dans son rapport quotidien. C’est la première fois que la Russie progresse dans cette zone depuis qu’elle en a été chassée par la contre-offensive ukrainienne en septembre.

Hausse de l’aide de l’Union européenne

« L’UE augmente son aide militaire à l’Ukraine à 3,1 milliards d’euros et lance une mission de formation militaire pour nos soldats », s’est pour sa part félicité le chef du cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak.

Lundi, les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont discuté à Luxembourg d’une hausse de l’aide militaire européenne et d’une formation de quelque 15.000 soldats ukrainiens.

« Situation critique » sur des centrales électriques

La situation est « critique » en Ukraine après plusieurs frappes russes ces derniers jours sur des centrales électriques, provoquant d’importantes coupures de courant à l’approche de l’hiver, a indiqué mardi la présidence ukrainienne.

« La situation est critique maintenant dans tout le pays, car nos régions sont dépendantes les unes des autres », a déclaré un responsable de la présidence, Kyrylo Timochenko, à la télévision, jugeant « nécessaire que tout le pays se prépare à ce qu’il puisse y avoir des pannes d’électricité, d’eau et de chauffage ».

L’Iran dans le viseur

« L’Iran est responsable du meurtre d’Ukrainiens. Ce pays qui opprime son propre peuple fournit désormais des armes monstrueuses pour des meurtres de masse au cœur de l’Europe », a dénoncé Mykhailo Podolyak, un conseiller de la présidence ukrainienne tandis que Téhéran nie avoir fourni des drones tueurs à la Russie pour son offensive contre l’Ukraine.

Washington a menacé de sanctionner les entreprises ou les Etats collaborant au programme de drones de l’Iran après les attaques de lundi. Dans le sud de l’Ukraine, l’armée avait précédemment dit avoir abattu dans la nuit de dimanche à lundi 26 drones iraniens Shahed-136.

L’Ukraine accuse la Russie d’avoir « enlevé » deux employés d’une centrale nucléaire

L’opérateur nucléaire ukrainien a accusé mardi la Russie d’avoir « enlevé » deux responsables de la centrale nucléaire de Zaporojie, située sous contrôle russe dans le sud de l’Ukraine.

Les forces russes ont « enlevé » le directeur informatique de la centrale, Oleg Kostioukov, ainsi que le directeur général adjoint Oleg Ocheka, et elles les ont « conduit vers une destination inconnue », a indiqué l’opérateur Energoatom dans un communiqué sur un réseau social.

La Russie fait plonger la liberté sur Internet dans le monde

La Russie a fait reculer la liberté d’expression sur Internet au niveau mondial, a estimé mardi une ONG américaine, qui note cependant une amélioration pour de nombreux autres pays.

Pour la 12e année consécutive, la liberté sur Internet est globalement en baisse dans le monde, relève le rapport de Freedom House, qui impute cela à des conditions qui se dégradent avant tout en Russie, mais également en Birmanie, au Soudan et en Libye.

« L’invasion russe de l’Ukraine a affaibli la liberté en ligne non seulement en Russie et en Ukraine, mais également dans le monde entier », a déclaré Allie Funk, co-autrice du rapport.

L’enquête sur les fuites de Nord Stream « arrangée » pour accuser Moscou, selon le Kremlin

Le Kremlin a fustigé mardi l’enquête internationale menée sur les fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2 construits pour acheminer le gaz russe en Europe, qui serait « arrangée » pour accuser Moscou d’être à l’origine de leur sabotage. « De ce qu’on entend des déclarations faites en Allemagne, en France ou au Danemark, cette enquête est en train d’être arrangée de manière à faire porter la responsabilité à la Russie, ce qui est absurde », a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

La Russie a accusé les pays occidentaux d’être à l’origine des explosions ayant provoqué ces fuites sur ces deux gazoducs, qui étaient à l’arrêt au moment de l’accident mais renfermaient encore du gaz. Dmitri Peskov a fait valoir mardi que « la Russie ne ferait pas sauter son propre gazoduc ». Moscou a demandé à plusieurs reprises d’être associée à l’enquête menée par plusieurs pays frontaliers de Nord Stream.

« Un black-out complet » de l’Ukraine sur ses opérations militaires

La communication ukrainienne sur les avancées ou le recul des forces est au point mort. Selon Cédric Mas, historien militaire, observateur du conflit et président de l’institut Action Résilience, l’armée a ordonné « un Black-out complet sur ses opérations », y compris les victoires.

« L’Ukraine arrive à maintenir cette sécurité opérationnelle, un silence de la communication remarquable vu le nombre d’hommes qu’elle engage », souligne Isabelle Dufour directrice des études stratégiques à Eurocrise, interrogés par 20 Minutes. Un repli médiatique qui est normal à la suite d’une contre-offensive qui a réussi. « Ils sont obligés de faire une pause opérationnelle car c’est un grand moment de logistique militaire », ajoute-t-elle.

les commentaire

Laisser un commentaire