Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine  : Moscou admet des « risques » d’attaques ukrainiennes en Crimée…

Par Y.B.-- 08-Déc-2022 0

Le Kremlin a reconnu jeudi qu’il existait un « risque » d’attaques ukrainiennes contre ses positions en Crimée, péninsule annexée par Moscou en 2014 et ciblée ces dernières semaines par plusieurs frappes de drones.

« Il y a des risques, car la partie ukrainienne continue de suivre sa ligne consistant à organiser des attaques terroristes », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Jeudi, les autorités russes ont annoncé avoir abattu un drone au large du port de Sébastopol en Crimée.

Un drone abattu par la flotte russe en Crimée

La flotte russe a abattu jeudi un drone au large du port de Sébastopol en Crimée, ont indiqué les autorités locales, au moment où des attaques attribuées à Kiev se sont multipliées ces dernières semaines contre des bases russes.

« Ce matin, un navire de garde de la flotte de la mer Noire a abattu un drone au-dessus de l’eau », a indiqué sur Telegram le gouverneur de Sébastopol, Mikhaïl Razvojaev, sans donner pour l’heure plus de précisions.

Cette annonce intervient alors que plusieurs bases russes, dont certaines situées à plusieurs centaines de kilomètres de l’Ukraine, ont été ciblées ces derniers jours par des attaques de drones attribuées par Moscou à Kiev.

Des tranchées sur 60 kilomètres près de Louhansk

La Russie dispose d’un « système de tranchées presque continu » de 60 kilomètres de long entre la petite ville de Svatove dans l’oblast de Louhansk et la frontière russe, annonce le ministère britannique de la Défense dans son point quotidien sur la guerre en Ukraine. La profondeur de ce dispositif défensif reste « incertaine ».

La défense de cette petite ville près de Louhansk, un territoire occupé par la Russie depuis 2014, a été « partiellement renforcée avec des réservistes mobilisés », précise Londres.

La Croix-Rouge a eu un accès récent à des prisonniers de guerre ukrainiens et russes

Le Comité international de la Croix Rouge a annoncé jeudi avoir eu accès récemment à des prisonniers de guerre ukrainiens et russes, des visites qui étaient jusque-là extrêmement limitées et sporadiques. « La semaine dernière, le CICR a effectué une visite de deux jours auprès de prisonniers de guerre ukrainiens. Une autre visite a lieu cette semaine. Au cours de la même période, des visites ont également été effectuées auprès de prisonniers de guerre russes. D’autres visites sont prévues d’ici la fin du mois », indique un communiqué du CICR.

Plus de 1.000 frappes russes sur le réseau électrique

Les forces russes ont tiré au total plus de 1 000 roquettes et missiles sur le réseau électrique ukrainien, qui fonctionne toujours malgré des dégâts importants, selon l’agence de presse Interfax Ukraine qui cite un haut responsable, Volodymyr Kudrytsky, directeur général de l’opérateur de réseau Ukrenergo.

La négociation entre Washington et Moscou est restée « ciblée » sur le cas de Griner

La discussion avec Moscou sur la libération de la basketteuse Brittney Griner est restée «très ciblée» et «très concentrée», et les Etats-Unis l’ont fait savoir à l’Ukraine ainsi qu’à d’autres alliés, a dit jeudi un haut responsable américain.

«Nous avons informé des partenaires clés, dont les Ukrainiens, de ces résultats afin qu’ils comprennent eux aussi qu’il ne s’agissait que d’une chose», à savoir les Américains détenus en Russie, a-t-il dit, en réponse à une question sur un éventuel dégel plus large des relations entre les Etats-Unis et la Russie.

Les députés russes interdisent la gestation pour autrui aux étrangers

Les députés russes ont adopté jeudi une loi interdisant aux couples d’étrangers d’avoir recours à la gestation pour autrui (GPA), affirmant notamment vouloir « protéger » les enfants contre les familles LGBT+ et le trafic d’organes. Ces dernières années, les autorités russes ont adopté plusieurs mesures décriées ciblant les communautés LGBT+, interdisant par exemple toute « propagande » en faveur des relations « non traditionnelles ».

« La loi a été adoptée. La gestation pour autrui est interdite aux étrangers », s’est félicité sur Telegram le président de la chambre basse du Parlement russe (Douma), Viatcheslav Volodine. « Cela permettra d’empêcher la traite de nos enfants, de protéger les petits des situations où ils se retrouvent dans des couples LGBT ou deviennent victimes de crimes, notamment du trafic d’organes », a-t-il assuré.

Biden annonce que la basketteuse Brittney Griner est « en sécurité » et « en route » vers les Etats-Unis

Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi que la basketteuse américaine Brittney Griner, détenue en Russie depuis février, était à présent «en sécurité» et «en route» vers les Etats-Unis, à l’issue d’un échange de prisonniers avec Moscou.

«Il y a quelques instants, j’ai parlé avec Brittney Griner. Elle est en sécurité. Elle est à bord d’un avion. Elle est en route vers les Etats-Unis», a tweeté le président américain.

Washington et Moscou échangent des prisonniers, dont la basketteuse Brittney GrinerLes Etats-Unis et la Russie ont conclu un accord d’échange de prisonniers, dont la star américaine du basket Brittney Griner, ont annoncé jeudi des médias américains, Joe Biden devant prendre la parole sous peu pour en parler.

La sportive de 32 ans avait été transférée en novembre vers une colonie pénitentiaire en Russie afin de purger sa peine de neuf ans de prison, pour « trafic de drogue », après avoir été arrêtée en février dans un aéroport de Moscou avec une vapoteuse et du liquide contenant du cannabis.

Poutine affirme que la Russie va continuer ses frappes contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes

Le président russe Vladimir Poutine a assuré jeudi que son pays allait poursuivre ses frappes contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes, dont les précédentes salves ont provoqué des coupures d’électricité et d’eau massives en pleines températures hivernales.

« Oui, nous le faisons, mais qui a commencé ? », a-t-il lancé en marge d’une cérémonie de remise de médailles au Kremlin, présentant ces bombardements comme une réplique à l’explosion ayant endommagé le pont de Crimée construit par la Russie et à d’autres attaques imputées à Kiev.

 

les commentaire

Laisser un commentaire