Derniées informations
prev next

Légumineuses: injection “urgente” des quantités nécessaires à des prix “fixes” sur le marché national

Par A.D.-- 17-Sep-2023 1

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a donné, dimanche, des instructions “strictes” pour “inonder” le marché national des différentes légumineuses de manière “urgente” et à des prix “fixes” au niveau national, indique un communiqué du ministère.

Ces instructions ont été données lors d’une réunion présidée par M. Henni, avec des directeurs des coopératives des céréales et des légumineuses au niveau national (52 coopératives), en présence du Secrétaire Général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA) et du Directeur Générale l’Office Algérien Interprofessionnel des Céréales (OAIC), a ajouté la même source, relevant que la réunion était consacrée à la régulation des derniers préparatifs de la campagne labours-semailles de la saison 2023-2024, ainsi qu’à l’approvisionnement du marché national en légumineuses.

A cet effet, “le ministre a donné des instructions strictes à tous les directeurs portant sur la nécessité d’inonder le marché national en légumineuses, de manière urgente, et travailler en coordination avec les directeurs des services agricoles, les services du commerce et les services compétents, pour approvisionner tous les opérateurs économiques et les industriels, commerçants de gros et commerçants de détail, par des prix fixés à travers tous les points de vente”, selon le communiqué.

Le ministre a donné ces instructions après avoir “écouté l’exposé du ministre sur l’abondance des légumineuses à l’OAIC, notamment dans le cadre de l’exclusivité de l’importation des légumineuses par l’OAIC”, selon le ministère qui a affirmé la disponibilité de “quantités considérables et suffisantes de légumineuses et de riz” à l’Office.

La réunion était consacrée également aux dernières instructions à donner concernant l’opération labours-semailles ainsi qu’à l’évaluation des préparatifs en cours sur le terrain en la matière, notamment dans le contexte des “changements climatiques, la hausse des températures et le stress hydrique dans certaines régions du pays”, selon le communiqué.

La rencontre était l’occasion pour rappeler toutes “les procédures encourageantes adoptées par les autorités publiques pour réaliser les objectifs fixés en matière de production de céréales, d’augmentation de la superficie cultivée, d’amélioration du niveau du rendement par hectare, d’élargissement des superficies irriguées et de développement de cette filière au niveau des wilayas du sud”, selon la même source.

les commentaire

Laisser un commentaire