Derniées informations
prev next

Gaza: le bilan de l’agression sioniste s’élève à 37.372 martyrs

Par A.D.-- 18-Juin-2024 29

Le bilan de l’agression génocidaire sioniste contre la bande de Gaza s’est alourdi à 37.372 martyrs et 85.452 blessés, depuis le 7 octobre dernier, ont indiqué mardi les autorités palestiniennes de la santé.

Selon la même source, l’armée d’occupation sioniste a commis 3 massacres au cours des dernières 24 heures dans la bande de Gaza, faisant 25 martyrs et 80 blessés.

Les autorités palestiniennes de la santé ont indiqué qu’un certain nombre de victimes palestiniennes se trouvaient encore sous les décombres et sur les routes, et que les forces de l’occupation empêchaient les ambulances et les équipes de la Protection civile de leur porter secours.

Depuis le 7 octobre 2023, l’armée sioniste mène une agression sauvage contre l’enclave palestinienne qui a entraîné des destructions massives d’infrastructures, en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent.

Des dizaines de morts et blessés palestiniens dans des frappes aériennes israéliennes nocturnes

13 corps ont été retirés des décombres de deux maisons détruites appartenant aux familles Al-Ra’ie et al-Madhoun dans le camp de réfugiés de Nuseirat, dans le centre de la Bande de Gaza, rapportent les médias.

Les forces israéliennes ont tué au moins 17 Palestiniens et en ont blessé des dizaines d’autres, dans des frappes aériennes nocturnes à travers la Bande de Gaza.

Des équipes médicales ont récupéré 13 corps des décombres de deux maisons détruites appartenant aux familles Al-Ra’ie et al-Madhoun dans le camp de réfugiés de Nuseirat, dans le centre de la Bande de Gaza, a rapporté mardi l’agence de presse officielle palestinienne Wafa.

Une autre frappe aérienne israélienne sur la maison de la famille Harb dans le camp de réfugiés de Bureij a tué au moins quatre Palestiniens et en a blessé plusieurs autres, ajoute le communiqué.

D’autres frappes aériennes et bombardements israéliens ont été signalés à Rafah et Deir al-Balah, respectivement dans le sud et le centre de Gaza, ainsi que dans les quartiers de Tel al-Hawa et Zeitoun de la ville de Gaza.

Faisant fi d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU exigeant un cessez-le-feu immédiat, Israël a été condamné par la communauté internationale dans le cadre de son offensive brutale continue sur Gaza depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre 2023.

 

les commentaire

Laisser un commentaire