Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: Un nouvel accord de sécurité avec l’UE

Par C.B.-- 19-Juin-2024 21

L’Ukraine a annoncé la signature “dans un avenir proche” d’un accord de sécurité avec l’Union européenne, le dernier en date d’une série d’agréments ratifiés entre Kiev et ses partenaires occidentaux.

Kiev a déjà signé des accords avec “17 pays”, dont des États membres de l’UE et du G7, et s’apprête à en signer avec “10 de plus”, selon un autre communiqué de la présidence ukrainienne  daté du 13 juin.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé la semaine dernière un accord de défense “sans précédent” avec les États-Unis, le qualifiant de “pont” vers l’adhésion à l’Otan pour son pays ravagé par la guerre.

“Après une longue accalmie, l’agresseur est devenu plus actif dans le secteur de Toretsk”, a indiqué mardi soir l’état-major de l’armée ukrainienne durant un briefing, assurant “repousser l’agresseur”. Les forces russes ont lancé “cinq opérations d’assaut dans les environs de New York, Pivnitchne et Pivdenne”, aux alentours de Toretsk, a affirmé ce dernier dans un autre communiqué.

Le ministère russe de la Défense a lui affirmé avoir “amélioré sa position tactique” près de plusieurs localités, dont Toretsk. Des analystes militaires en lien avec l’armée ukrainienne ont, eux aussi, fait état d’avancées russes vers Toretsk, dont la population avant l’invasion russe de 2022 était estimée à environ 32.000 personnes.

Selon Vadim Filachkine, gouverneur de la région de Donetsk, “21 maisons ont été endommagées” dans la zone de Toretsk. Selon lui, un habitant a également été tué et un autre blessé par des frappes russes près de Pokrovsk, à une cinquantaine de kilomètres plus à l’ouest et autre zone particulièrement chaude du front.

LES RUSSES AVANCENT AUTOUR DE TORESTSK

Les forces russes ont intensifié leurs attaques dans la direction de la ville de Toretsk, située près du front dans l’est de l’Ukraine, après une accalmie prolongée, ont rapporté mercredi des officiels et des journalistes

EN UKRAINE, DES INSTALLATIONS ENERGETIQUES ENDOMMAGES PAR DES FRAPPES RUSSES

Une attaque nocturne de drones russes a endommagé des installations électriques dans le centre et l’ouest de l’Ukraine, entraînant de nouvelles coupures de courant, selon le ministère ukrainien de l’Energie. Ces frappes sur les infrastructures ukrainiennes interviennent alors que les autorités ont annoncé des restrictions plus fréquentes pour alléger un réseau fortement amoindri par les attaques russes.

“L’ennemi a touché une installation électrique dans le centre du pays, des restrictions d’approvisionnement ont été mises en place”, a expliqué le ministère de l’Énergie ukrainien sur son compte Telegram.

UNE ALLIANCE RUSSIE – CORÉE DU NORD “CONTRE L’HÉGÉMONIE AMÉRICAINE”

Vladimir Poutine a estimé que la Russie et la Corée du Nord luttaient “ensemble” contre l'”hégémonie” américaine, peu après que les deux pays ont scellé une alliance prévoyant une assistance mutuelle en cas d’agression.

“Il ne fait aucun doute que le traité de partenariat stratégique global (…) garantira de manière fiable l’alliance entre la Corée du Nord et la Russie pendant un siècle et qu’il contribue pleinement au maintien de la paix et de la stabilité dans la région”, a de son côté affirmé M. Kim, selon une traduction en russe de ses propos par les agences de presse russes.

LA RUSSIE ET LA COREE DU NORD N’ACCEPTENT PAS “LE CHANTAGE” DE L’OCCIDENT

Vladimir Poutine a déclaré que la Russie et la Corée du Nord n’acceptaient pas “le chantage” et “le diktat” de l’Occident, les deux pays étant visés par de lourdes sanctions internationales.”La Russie et la Corée mènent toutes deux une politique étrangère indépendante et n’acceptent pas le langage du chantage et du diktat”, a dit le président russe lors d’une déclaration à la presse après avoir signé l’accord qui prévoit l’assistance mutuelle en cas d'”agression” de l’un des deux pays.

ASSISTANCE MUTUELLE EN CAS D’AGRESSION

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi que l’accord de partenariat stratégique signé avec la Corée du Nord constituait un pacte d’assistance mutuelle en cas d’agression, un message qui vise clairement les Occidentaux. La Russie se félicite de ce “document véritablement révolutionnaire” et précise qu’elle n’exclue “pas pour elle-même une coopération militaro-technique” avec la Corée du Nord.

UN INFORMATEUR RUSSE ARRÊTÉ, SELON KIEV

Les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont déclaré, mercredi, avoir arrêté un informateur russe, recruté par le biais d’un “chat de rencontre”.

Le SBU a dit avoir saisi le téléphone que le suspect utilisait pour communiquer avec son “amie” russe et qui lui servait aussi à photographier des “installations militaires” afin d'”aider Moscou” à préparer des attaques sur Kharkiv, grande ville septentrionale du pays.

Le suspect a été appréhendé, placé en détention et risque “jusqu’à 8 ans de prison”, selon la même source.

LE VIOL, UNE ARME DE GUERRE POUR LES SOLDATS RUSSES

Alors que les ONG dénoncent des milliers de cas depuis plus de deux ans, des victimes ukrainiennes ont dénoncé à Paris les “viols de masse” commis par des soldats russes dans leur pays.

les commentaire

Laisser un commentaire