Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine : La Russie visée par des attaques nocturnes de drones ukrainiens…

Par C.B.-- 20-Juin-2024 0

On en sait plus sur les attaques de drones ukrainiens qui ont ciblé en particulier des dépôts de pétrole en russie, faisant un mort, ont indiqué jeudi les autorités. Les drones ont notamment frappé la ville de Slaviansk-sur-Kouban, dans la région de Krasnodar (sud), où une femme a été tuée, selon le gouverneur régional Véniamine Kondratiev. « Dans la nuit, une attaque criminelle du régime de Kiev a visé Slaviansk-sur-Kouban. Une maison a été entièrement détruite. Malheureusement, une habitante locale a été tuée », a écrit Kondratiev sur Telegram.

Au total, 15 drones ont été interceptés et détruits dans la république d’Adyguée, dans les régions de Briansk, de Krasnodar, de Rostov, de Belgorod et d’Orlov, selon la même source.

Une centrale électrique ukrainienne endommagée

Une centrale électrique ukrainienne a été endommagée lors d’une attaque russe massive survenue dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué la compagnie privée DTEK. « Encore une nuit difficile pour l’industrie énergétique ukrainienne. Les Russes ont attaqué l’une des centrales thermiques de DTEK », a déclaré la société dans un communiqué, faisat état de « sérieux dégâts » et de trois employés blessés

Le réseau énergétique ukrainien endommagé par une nouvelle attaque russe « massive »

Le ministère de l’énergie ukrainien a affirmé jeudi qu’« un certain nombre d’infrastructures énergétiques » avaient été attaquées par l’armée russe dans quatre régions, dont celle de Kiev. Au total, « sept employés ont été blessés », dont un se trouve dans un état grave, a précisé le ministère en évoquant des équipements « détruits », sans entrer dans le détail.

Le directeur général de DTEK, l’opérateur d’une centrale endommagée dans la nuit, Maksym Timtchenko, a fait savoir que l’Ukraine risquait d’être « confrontée à une grave crise cet hiver », si ses partenaires occidentaux ne se mobilisaient pas.

« Je supplie les alliés de nous aider à défendre notre système énergétique et à le reconstruire à temps », a-t-il ajouté dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, en ajoutant qu’une centrale déjà endommagée lors d’attaques précédentes avait de nouveau été touchée.

Zelensky veut des panneaux solaires dans toutes les écoles et les hôpitaux

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé jeudi à installer des panneaux solaires « dans chaque école et chaque hôpital dès que possible », l’Ukraine subissant des pénuries d’électricité croissantes du fait des frappes russes sur ses infrastructures énergétiques.

« Des panneaux solaires, des compteurs intelligents et des unités de stockage d’énergie doivent être installés dans chaque école et dans chaque hôpital dès que possible. Les administrations militaires régionales ont été chargées de superviser ces mesures au niveau local », a déclaré le président dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

La Russie revendique des frappes ciblées contre les installations énergétiques ukrainiennes

Le ministère russe de la Défense a revendiqué jeudi une « frappe groupée » contre des installations énergétiques ukrainiennes, assurant que « toutes » les cibles avaient été atteintes et qu’il s’agissait d’une « réponse » aux bombardements d’infrastructures russes.

La Russie, en multipliant ses attaques, a détruit la moitié de la capacité énergétique de l’Ukraine, selon le président Volodymyr Zelensky.

Un rapport de Human Rights Watch lève le voile sur les violations commises par les occupants russes dans le système scolaire, où les enfants sont « rééduqués »

Dans la ville de Melitopol, occupée par les troupes russes, un élève qui parlait ukrainien à l’école a été conduit par les autorités sur des dizaines de kilomètres, un sac sur la tête, jusqu’à une région isolée. Abandonné sur place, il a dû rentrer chez lui à pied, tout seul, en guise de punition. Les occupants ont aussi harcelé et menacé des parents de détention, de lourdes amendes et de la perte de la garde de leurs enfants s’ils ne les inscrivaient pas dans des écoles « russes » ou s’ils leur faisaient suivre le programme d’enseignement ukrainien en ligne. « Ils vont de maison en maison pour vérifier », a témoigné une Ukrainienne de la région de Zaporijia occupée. Certains ont caché leur progéniture pour tenter d’échapper aux représailles.

Ces intimidations et mesures de rétorsion sont documentées par Human Rights Watch (HRW) dans un rapport fouillé publié jeudi 20 juin sur « la russification forcée du système scolaire dans les territoires ukrainiens occupés ». Ce document lève le voile sur les violations commises par les autorités russes en matière d’éducation, tant dans les zones anciennement occupées de la région de Kharkiv que dans celles de Kherson, de Zaporijia, de Donetsk et de Louhansk, toujours sous occupation russe.

Les experts ukrainiens estiment que 1 million d’enfants en âge scolaire vivent actuellement dans des territoires contrôlés par la Russie, dont 458 000 rien qu’en Crimée. Selon le ministère de l’éducation, au début de l’année scolaire 2023-2024, environ 80 000 d’entre eux étudiaient le programme ukrainien en ligne, malgré le risque de représailles. L’éducation en ligne reste toutefois très difficile dans les zones occupées puisque, dès leur arrivée, les troupes de Moscou ont coupé tous les fournisseurs de télécommunications non russes. Les écoles « russifiées » ont quant à elles des classes et des heures d’enseignement très limitées, un personnel insuffisant et souvent pas d’électricité, ont témoigné auprès de HRW des enseignants et des parents d’élèves.

Les Etats-Unis vont donner la priorité à l’Ukraine pour la livraison de missiles

Les Etats-Unis « ont pris la décision difficile mais nécessaire » de donner désormais la priorité à l’Ukraine par rapport à d’autres alliés en matière de livraison de missiles destinés à la défense anti-aérienne, a dit jeudi un porte-parole de la Maison Blanche.

Par conséquent, les exportations vers d’autres pays de missiles Patriot et NASAMS en particulier seront « retardées », a dit John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, sans donner beaucoup plus de détails sur les Etats concernés.

Il a indiqué que cette priorité donnée à la reconstitution des stocks de l’Ukraine serait en vigueur pendant seize mois, et qu’ensuite les livraisons retardées reprendraient vers les autres pays. Le porte-parole a toutefois assuré que cette décision « n’affecterait pas Taïwan ».

Cette annonce américaine fait suite à une nouvelle attaque russe, qualifiée de « massive » par Kiev, contre des infrastructures énergétiques ukrainiennes.

Dix enfants ukrainiens exfiltrés hors des zones d’occupation russe

Dix enfants ukrainiens et leurs familles vivant dans les territoires occupés par la Russie ont été ramenés en zone contrôlée par l’Ukraine, a annoncé jeudi l’un des ses responsables pour les droits humains.

Depuis son invasion de l’Ukraine, Moscou a conquis partiellement certaines régions dans le Sud et l’Est du pays où, selon Kiev, une « russification » forcée des enfants est en cours via l’étude obligatoire de la langue, de la culture et d’une interprétation pro-Kremlin de l’histoire russe.

« L’Ukraine a réussi à faire revenir 10 enfants ukrainiens! Les enfants et leurs familles vivaient dans les territoires temporairement occupés, dans les régions de Donetsk, Kherson et Zaporijjia », a expliqué Dmytro Loubinets, commissaire aux droits humains pour le Parlement ukrainien.

La Roumanie va envoyer un dispositif de défense aérienne Patriot à l’Ukraine

La Roumanie a annoncé jeudi l’envoi d’un système de défense antiaérienne Patriot à Kiev afin de l’aider à se protéger contre les frappes russes, répondant ainsi aux appels du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Devant la nette détérioration de la situation sécuritaire en Ukraine (…), les membres du Conseil supérieur de défense nationale ont décidé, en étroite coordination avec les Alliés, de faire don d’un système Patriot à l’Ukraine », ont-ils annoncé dans un communiqué.

Les forces russes « plus actives »

L’armée ukrainienne vient de signaler que les forces russes étaient « devenues plus actives » dans le secteur de Toretsk, et tentaient de s’emparer de leurs positions dans deux villages voisins, Choumy et New York.

les commentaire

Laisser un commentaire