Derniées informations
prev next

Gaza: Le génocide à ciel ouvert

Par A.B.-- 10-Juil-2024 0

Gaza: le bilan de l’agression sioniste s’alourdit à 38.295 martyrs

 Le bilan de l’agression génocidaire sioniste contre la bande de Gaza s’est alourdi à 38.295 martyrs et 88.241 blessés, depuis le 7 octobre dernier, ont indiqué mercredi les autorités palestiniennes de la santé.

Selon la même source, l’armée d’occupation sioniste a commis 4 massacres au cours des dernières 24 heures dans la bande de Gaza, faisant 52 martyrs et 208 blessés.

Les autorités palestiniennes de la santé ont, en outre, souligné que le bilan du massacre perpétré mardi par les forces d’occupation contre les personnes déplacées dans la région d’Abasan, à l’est de Khan Younes, est passé à 27 martyrs et plus de 53 blessés.

Elle ont également fait savoir qu’un certain nombre de victimes palestiniennes se trouvaient encore sous les décombres et sur les routes, et que les forces de l’occupation empêchaient les ambulances et les équipes le la Protection civile de leur porter secours.

Depuis le 7 octobre 2023, l’armée sioniste mène une agression sauvage contre l’enclave palestinienne qui a entraîné des destructions massives d’infrastructures, en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent.

MAE turc: l’entité sioniste vise à effacer de la carte le peuple palestinien

Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré que la découverte de charniers dans la ville de Khan Younes, dans la bande de Gaza, et le ciblage de quatre écoles au cours des quatre derniers jours, sont une preuve concrète des objectifs de l’entité sioniste d’effacer de la carte le peuple palestinien.

Dans un communiqué repris mercredi par des médias, le ministère turc des Affaires étrangères “a condamné le meurtre de dizaines de civils par l’armée d’occupation dans une école où des citoyens s’étaient réfugiés dans la ville de Khan Younes”.

“Ces attaques montrent également que le gouvernement (sioniste) cherche à saper les chances de parvenir à un cessez-le-feu”, a ajouté la même source.

Et de souligner que “les responsables sionistes seront tenus responsables devant la loi de ces actions qui font fi de toutes les valeurs humaines et du droit international”.

Les forces d’occupation sionistes ont commis un nouveau massacre, mardi soir, en ciblant une école abritant des personnes déplacées dans la ville de Khan Younes, au sud de la bande de Gaza, faisant au moins 29 martyrs et plus de 53 blessés, dont des cas graves.

Cisjordanie occupée: au moins 12 Palestiniens arrêtés par les forces d’occupation sionistes

Les forces d’occupation sionistes ont arrêté, dans la nuit de mardi à mercredi, au moins 12 Palestiniens, dont une étudiante et d’anciens prisonniers, dans différents gouvernorats relevant de la Cisjordanie occupée, a indiqué un communiqué conjoint publié par la Commission pour les affaires des prisonniers et le Club des prisonniers palestiniens.

Les arrestations ont été menées dans les gouvernorats de Beit Lehm, El-Qods, Naplouse, Ariha et El Khalil, souligne le communiqué, relevant que, les forces d’occupation continuent de procéder à des raids et à des harcèlements généralisés, accompagnés de menaces contre les détenus et leurs familles, en plus d’actes de sabotages et de destruction des maisons des Palestiniens, souligne le communiqué.

Le nombre total des arrestations, depuis le 7 octobre 2023, s’est élevé à 9.610, précise également le communiqué, notant que ce total comprend ceux qui ont été arrêtés à leur domicile, aux postes de contrôle militaires ainsi que ceux qui ont été contraints de se rendre sous la pression et ceux qui ont été retenus en otage.

Des dizaines de colons sionistes prennent d’assaut l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa

Des dizaines de colons sionistes ont pris d’assaut mercredi l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa, dans la ville occupée d’El-Qods, sous la protection de la police d’occupation sioniste, a rapporté l’agence de presse palestinienne Wafa.

Les colons ont mené des marches provocatrices dans les esplanades de la mosquée Al-Aqsa et effectué des rituels talmudiques dans des cours, précise Wafa.

De son côté, la police de l’occupant sioniste a renforcé ses procédures militaires dans la vielle ville d’El-Qods et déployé ses éléments aux portes d’Al-Aqsa tout en imposant des restrictions à l’entrée des fidèles Palestiniens.

Troisième lieu saint de l’Islam, la mosquée d’Al-Aqsa subit des actes de profanation au quotidien par les colons et agents de la police sionistes.

Ces actes visent à judaïser la ville d’El-Qods, imposer une nouvelle réalité et changer l’identité cultuelle de la ville sainte.

L’entité sioniste a bombardé les deux tiers des écoles de l’UNRWA

 Le commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), Philippe Lazzarini, a fait savoir, mercredi, que l’entité sioniste a bombardé les deux tiers des écoles de l’agence depuis le début de son agression contre la bande de Gaza, le 7 octobre 2023.

“Depuis le début de l’agression sioniste, les deux tiers des écoles de l’UNRWA à Gaza ont été frappées par l’armée sioniste, certaines ont été bombardées et beaucoup gravement endommagées”, a écrit M. Lazzarini, dans un message sur la plateforme X, faisant remarquer que “4 écoles ont été frappées au cours des 4 derniers jours”.

Le chef de l’UNRWA a souligné, à ce propos, que “les écoles à Gaza sont passées de lieux sûrs d’éducation et d’espoir pour les enfants à des refuges surpeuplés et finissent souvent par devenir des lieux de mort et de misère”.

Et de déplorer que “neuf mois plus tard (après le début de l’agression sioniste), sous nos yeux, les tueries, la destruction et le désespoir incessants et sans fin se poursuivent”. Avant d’alerter : “Gaza n’est pas un endroit pour les enfants”, affirmant que “le mépris flagrant du droit international humanitaire ne peut pas devenir la nouvelle norme”.

Il a appelé, enfin, à un “cessez-le-feu immédiat avant de perdre ce qui reste de l’humanité commune”.

Mardi soir, 25 Palestiniens sont tombés en martyrs et 53 autres ont été blessées dans un bombardement de l’armée d’occupation d’une école abritant des personnes déplacées dans la ville d’Abasan, à l’est de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon le ministère palestinien de la Santé de l’enclave.

9.000 élèves Palestiniens privés des épreuves du Baccalauréat à Gaza

Plus de 39.000 élèves Palestiniens du secondaire ont été privés des épreuves du Baccalauréat “Tawjihi”, suite à la poursuite de la politique de l’occupation sioniste en particulier dans la bande de Gaza, en proie à des agressions barbares depuis neuf mois, a dénoncé mardi le ministre palestinien de l’Education et de l’Enseignement supérieur, Amjad Barham.

“Malheureusement, nos enfants de la bande de Gaza n’ont pas pu passer cet examen en raison des circonstances et des destructions sionistes qui ont tout démoli dans la bande de Gaza”, a indiqué M. Barham, cité par l’agence palestinienne de presse, Wafa, rappelant que cet examen du secondaire revêt une grande importance pour le peuple palestinien.

M. Barham a en outre affirmé que son département ministériel “est déterminé à organiser l’examen lorsque les moyens seront disponibles”, faisant savoir qu’un travail avait été fait pour traiter le dossier de l’examen.Il a aussi déploré la privation de plus de 630.000 élèves de scolarisation depuis le début des agressions sionistes en octobre dernier, signalant que plus de 285 écoles ont été complètement démolies, tandis que d’autres établissements scolaires étaient transformés en centres d’hébergement.Concernant les universités, le ministre palestinien a fait savoir que 88.000 étudiants étaient inscrits dans des universités des secteurs privé et public, notant que 80 % de ces établissements ont été réduits en ruines ou bien affectés par les frappes sionistes.
Lors des attaques sionistes contre les palestiniens, plus de 9.000 étudiants sont tombés en martyrs et plus de 14.000 ont été blessés, a-t-il rappelé.

Le Croissant-Rouge se dit incapable d’agir en raison des bombardements

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré mercredi que ses équipes des salles d’opérations recevaient des dizaines d’appels de détresse humanitaire en provenance de la ville de Gaza, sans que ses ambulances ne puissent les atteindre, en raison de l’intensité des bombardements de l’armée d’occupation sionistes.

Cité par l’agence de presse Wafa, le Croissant-Rouge a affirmé que les rapports de terrain du gouvernorat de Gaza affirment tous que les conditions de vie de la population sont extrêmement tragiques et les forces d’occupation continuent de cibler les zones résidentielles et de s’efforcer de déplacer les citoyens de leurs lieux de résidence et des centres d’hébergement.

Il a dénoncé, à cet égard, le bombardement mardi soir par l’armée d’occupation d’une école abritant des personnes déplacées dans la ville de Khan Younes, au sud de la bande de Ghaza, faisant au moins 29 martyrs et plus de 53 blessés, dont des cas graves et critiques.

Pour rappel, le Croissant-Rouge palestinien avait annoncé, tôt mardi, que tous ses centres médicaux à Gaza étaient hors service en raison des ordres d’évacuation émanant des forces d’occupation sionistes dans de nombreux quartiers de la ville.

Dans un communiqué, il avait indiqué que “tous ses centres médicaux et cliniques d’urgence dans le gouvernorat de Gaza étaient hors service, en raison des évacuations forcées imposées par l’occupant dans diverses zones du gouvernorat (de Gaza) où se trouvent ces centres médicaux et cliniques”.

les commentaire

Laisser un commentaire