Derniées informations
prev next

La merveilleuse suite des victoires des Canaris

Par amine bensefia -- 30-Sep-2018 1244

Les Canaris toutes griffes dehors réalisent un début de saison sans faute qui s’apparente à un parcours de champion.

Décidément, cette fringante formation de la JS Kabylie ne cesse de surprendre tous ses adversaires et tous les spécialistes de la balle ronde en Algérie avec son audace, sa fraîcheur juvénile et surtout son efficacité retrouvée qui lui assurent, pour le moment en tout cas, un tableau de bord tout simplement impressionnant. Non contents d’avoir enfilé trois victoires consécutives à domicile (USMBA, PAC et CRB) et tout heureux d’avoir terrassé le Mouloudia d’Alger dans son propre fief à Bologhine (5-0), ces Canaris enchanteurs ont osé épingler cette fois l’Entente de Sétif dans son propre jardin, au moment même où l’on ne donnait pas cher de la peau des Kabyles face à un onze sétifien tout auréolé de sa récente qualification en demi-finale de la Ligue des champions africaine. Invaincue donc après huit matchs de championnat avec un bilan déjà évocateur de cinq victoires (dont deux à l’extérieur) et trois matchs nuls (dont deux à l’extérieur), cette JSK “new look” semble prendre bien du plaisir à balayer tout sur son passage et à caracoler gaiement tout en haut du classement, en attendant de recevoir prochainement, coup sur coup, dans son stade du 1er-Novembre, l’O Médéa puis le DRB Tadjenanet. N’est-ce pas que cette nouvelle couvée kabyle, qui, sous la direction de son président Chérif Mellal, a renouvelé et surtout rajeuni son effectif, cette année, à près de 70%, est en train de défier toutes les grosses cylindrées du championnat et de bouleverser tous les pronostics, surtout que la JSK a pris la fâcheuse habitude de rater, ces dernières années, les premiers coups de starter de la saison pour se mettre en difficulté pour le reste du parcours. “Il n’y a aucun secret à cela car, depuis le début de la saison, nous travaillons très dur à l’entraînement, et, avant chaque match, j’essaye d’atténuer la grosse pression qui pèse sur les épaules de mes jeunes joueurs en leur demandant de se faire réellement plaisir sur le terrain. C’est ce que j’ai fait encore ce jeudi à Sétif, et les gamins ont bien compris le message, eux qui sont allés au bout de leurs forces et qui ont bien négocié la première mi-temps sur le plan défensif avant d’aller chercher ce joli but de la victoire en seconde période face à une très bonne équipe de Sétif qui m’a beaucoup impressionné”, dira, en fin de match, le coach français Franck Dumas qui a encore mijoté un sacré coup, en matière de coaching, lui qui a osé titulariser deux jeunes “espoirs” du club, en l’occurrence Aït Abdeslam dans le couloir droit à la place de l’expérimenté Belaïli et surtout Belkacemi (dont c’était la première titularisation depuis le début de la saison) à la place de l’attaquant burundais Fiston, blessé, pour garder finalement dans ses manchettes deux cartes maîtresses, à savoir Oukaci et Benyoucef, qui ont été incorporés en seconde mi-temps pour basculer carrément le match et sceller admirablement le succès kabyle.
De son côté, le président Mellal était plus que comblé par cette précieuse victoire de ses poulains à Sétif. “C’est peut-être notre plus importante victoire depuis le début de la saison et elle nous fera certainement beaucoup de bien pour la suite du parcours, car ce n’était pas évident de venir s’imposer face à l’Entente, même si nous étions venus à Sétif avec l’envie de gagner. Tous les joueurs sont à féliciter pour avoir su gérer judicieusement la partie, mais je regrette que nos merveilleux supporters, qui se sont encore déplacés en masse, aient été maltraités par les fans sétifiens qui, pourtant, ont été toujours bien reçus à Tizi Ouzou, et je tiens à dénoncer énergiquement tous les incidents regrettables de fin de partie alors que le fair-play a prévalu sur le terrain tout au long des 90’”, dira le président Mellal qui compte adresser une lettre de protestation à la LFP et à la FAF.

les commentaire

Laisser un commentaire