Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE : BRÈVES DU MERCREDI 08 MAI 2019

Par Y.B.-- 08-Mai-2019 1320

ALGÉRIE/ POLITIQUE : BRÈVES DU MERCREDI 08 MAI 2019

-Le wali de Setif chassé par des manifestants devant la stèle commémorative des événements du 8 mai 1945.

-Le chef de l’État, Abdelkader Bensalah, a reçu, ce mercredi à Alger, huit ambassadeurs qui lui ont remis leurs lettres de créances (agence APS).

-Bouira : des inspecteurs de la Direction de commerce refusent de travailler en cette période du Hirak. Ils refusent d’exécuter la circulaire n° 330 émanant de la tutelle relative à des tournées d’inspection et de contrôle de prix au niveau des marchés de la wilaya.

– Bouira : des fonctionnaires de la formation professionnelle manifestent pour réclamer le départ du système.

 

-Me Salah Dabouz, avocat et militant des droits de l’Homme, placé sous contrôle judiciaire début avril, a indiqué ce mardi à l’AFP être inculpé de 14 chefs d’infraction liés à des critiques de la justice sur internet, Human Rights Watch dénonçant un « harcèlement judiciaire ».

 

-L’ONG Human Rights Watch dénonce ce mardi les poursuites judiciaires dont fait l’objet l’avocat Salah Dabouz. « Les autorités algériennes devraient cesser de se servir de lois répressives et d’ordonnances de contrôle judiciaire paralysantes afin de réduire au silence ceux qui critiquent leur conduite », a déclaré l’ONG dans un communiqué.

-Nacer Djabi à la Radio Chaîne III : « Il est quasiment impossible d’organiser des présidentielles dans les délais fixés ».

 Karim Tabbou s’indigne de la corruption dans le projet de la Grande Mosquée d’Alger.

-En route vers Kherrata pour assister aux festivités du 8 mai 45, Rachid Nekkaz appelle à boycotter les élections présidentielles du 4 juillet.

les commentaire

Laisser un commentaire