Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE : Plus de 200 intellectuels mettent en garde les Algériens contre le piège de la division

Par Y.B.-- 30-Juin-2019 18

ALGÉRIE/ POLITIQUE : Plus de 200 intellectuels mettent en garde les Algériens contre le piège de la division

 

Dans une déclaration rendue publique, 242 intellectuels appellent les Algériens à s’unir et à éviter le piège de la division qui leur est tendu. «Depuis le 22 février, des millions d’Algériens sortent dans toutes les régions du pays pour revendiquer une rupture radicale avec un système politique devenu un véritable danger pour l’Etat et la nation. Cette révolution populaire, nationale et pacifique a prouvé à tous que les Algériens sont capables de vivre dans l’harmonie et, comme leurs aïeux, de s’unir autour d’un projet national, faisant fi de leurs différences et de leurs appartenances idéologiques», relèvent ces intellectuels qui regrettent qu’«au lieu d’accompagner ce parcours éclairé, certaines parties tentent de diffuser des discours de désespoir afin de diviser le soulèvement populaire sur des bases identitaires, linguistiques et idéologiques».

Ces intellectuels condamnent dans ce sillage l’«arrestation des citoyens ayant brandi un emblème qui exprime une identité nationale reconnue par la Constitution et exigent «leur libération». Ils rejettent «toutes les tentatives de certains milieux politiques et médiatiques de criminaliser, terroriser et considérer les acteurs politiques et sociaux comme des traîtres».

Les signataires de cet appel condamnent aussi «cette vision politique étroite qui consiste à régenter les Algériens en appuyant sur leurs points faibles supposés et pas sur leurs points forts réels». «Ce sont des points forts qui transparaissent aussi bien dans leur révolution pacifique qui dure depuis plus de quatre mois que dans leur long parcours historique», relèvent-ils, insistant sur l’union.

«Nous appelons l’ensemble des Algériennes et des Algériens à rester unis autour de leurs revendications politiques pour lesquelles ils manifestent depuis le 22 février pour bâtir l’Algérie de la citoyenneté, de la démocratie et de la liberté. Ne tombons pas dans la division, le piège qui nous est tendu ces derniers jours», concluent-ils.

Parmi les signataires de cet appel, il y a Abdelkrim Boudra, militant associatif ; Nacer Djabi, sociologue ; Louisa Aït Hamadouche, politologue ; Cherif Dris, politologue ; Drifa Mezenner, cinéaste ; Ali Bensaad, chercheur en géopolitique ; Pr Boumediene Moussa Boudjemaa, université de Tlemcen ; Halim Rahmouni, scénographe ; Benabdelaziz Massinissa, activiste universitaire Batna ; Aouicha Bekhti, avocate ; Fadila Amrani, enseignante universitaire (USTHB) et Hassiba Tareb Mebarki, biologiste et artiste plasticienne.

les commentaire

Laisser un commentaire