Derniées informations
prev next

Ouverture de la 1e édition du Salon national du livre pour enfant à Alger

Par A.B.-- 11-Juin-2024 0

La première édition du Salon national du livre pour enfant s’est ouverte, lundi, au Palais de la culture Moufdi-Zakaria, organisée par le ministère de la Culture et des Arts, dans l’objectif de promouvoir le livre et la lecture notamment chez l’enfant.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, en présence du ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laid Rebiga, de la déléguée nationale à la protection de l’enfance, Meriem Cherfi, du président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Abdelmadjid Zaalani, en sus d’éditeurs, d’écrivains  et d’intellectuels, ainsi que de représentants d’organismes et d’institutions culturels.

Mme Mouloudji a indiqué que le Salon national du livre pour enfant est organisé “dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie du ministère de la Culture et des Arts pour stimuler l’intérêt de la lecture et promouvoir le livre en Algérie”, précisant que la nouvelle édition de ce rendez-vous culturel dédié à l’enfant connait la participation de plus de 58 maisons d’édition algériennes.

Le Salon, a-t-elle ajouté, accueillera un nombre d’enfants palestiniens en vue d’“apaiser les souffrances qu’ils ont endurées” et de leur permettre “de s’intégrer avec leurs frères algériens afin qu’ils puissent revenir progressivement à la vie normale et les préparer pour la prochaine rentrée scolaire”.

Pour sa part, M. Rebiga a affirmé que le livre “est un levier primordial pour la préservation de la Mémoire nationale”, ajoutant qu’il est également “un pivot incontournable pour l’écriture de l’histoire de la mémoire nationale”.

Il a également souligné que le ministère des Moudjahidine et Ayant-droit “s’oriente davantage vers la promotion et la vulgarisation du livre numérique”.

Par ailleurs, Mme Mouloudji a procédé, au pavillon du ministère de la Culture et des Arts au niveau du salon, à la distinction d’enfants palestiniens présents à cet évènement, en leur offrant des livres de littérature  et des contes pour enfants.

Le salon verra l’organisation de plusieurs activités culturelles et de divertissement à travers des espaces dédiés à la lecture, aux arts plastiques, à la “robotique” et à l’intelligence artificielle, outre des ateliers de dessin, de poterie et de langues, et ce avec la participation de plusieurs maisons d’éditions et en collaboration avec des instances et des établissements culturels, à l’instar de la Bibliothèque nationale et le Centre nationale du livre.

Les activités du Salon national du livre pour enfants, organisé par le ministère de la Culture et des Arts,  via l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC), se poursuivront jusqu’au 15 juin avec la participation de maisons d’éditions intéressées par la littérature d’enfance et de jeunesse.

les commentaire

Laisser un commentaire