Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE : Les enseignants de l’USTHB dénoncent la prolongation du mandat de Bensalah

Par A.B.-- 06-Juin-2019 0

ALGÉRIE/ POLITIQUE : Les enseignants de l’USTHB dénoncent la prolongation du mandat de Bensalah

 

Nous publions ci-après la déclaration de l’Assemblée Générale des Enseignants de l’USTHB

Les enseignantes et les enseignants de l’USTHB, réunis en assemblée générale le lundi 3 juin 2019 à l’amphithéâtre K : – ont débattu de la situation politique et sociale que vit notre pays depuis le début du mouvement populaire du 22 février 2019, et de la situation pédagogique à l’USTHB

– Les enseignantes et enseignants de l’USTHB saluent la détermination et le courage des étudiants lors de leur marche du dimanche 2 juin 2019 à Alger, pour exiger le changement du système et pour la défense des libertés fondamentales. Ils condamnent et dénoncent la répression policière, les arrestations des étudiants et les atteintes au droit de manifester durant cette marche.

– Les enseignantes et enseignants de l’USTHB saluent la mobilisation et la détermination du mouvement populaire du 22 février 2019 qui ont permis l’annulation des élections présidentielles du 4 juillet 2019, qui ont été programmées par le pouvoir pour régénérer le système. Cette victoire politique stratégique du mouvement populaire est un jalon pour l’édification d’un Etat civil et démocratique aux services des aspirations démocratiques et sociales du peuple algérien.

– Les enseignantes et enseignants de l’USTHB rejettent la décision du conseil constitutionnel du dimanche 2 juin 2019 qui prolonge le mandat du chef de l’Etat intérimaire. Cette décision anticonstitutionnelle s’oppose aux revendications légitimes du mouvement populaire qui exige le départ de tous les symboles du régime de Bouteflika.

– L’assemblée générale des enseignantes et enseignants de l’USTHB rappelle que le dialogue et les négociations directes doivent se faire avec les représentants légitimes du mouvement populaire et des acteurs politiques non impliqués dans le régime de Bouteflika et ceux de la société civile, pour la gestion de la transition démocratique et pour trouver les solutions à la crise politique, économique et sociale que vit notre pays. Les négociations doivent être précédées de mesures politiques fortes : libération des détenus politiques et d’opinion, l’arrêt des poursuites judiciaires contre les militants et les journalistes, le respect des libertés fondamentales et démocratiques, de manifestations pacifiques, de réunions publiques et l’ouverture du champ médiatique publique et privé.

– L’assemblée générale appelle l’ensemble des collègues de toutes les facultés de l’USTHB à s’organiser pour renforcer le collectif des enseignants.

– Les enseignantes et enseignants de l’USTHB appellent l’ensemble des universitaires de notre pays à s’organiser et à rejoindre la coordination nationale interuniversitaires, 2 afin que l’université algérienne puisse contribuer à la gestion de la transition démocratique.

Les enseignantes et enseignants de l’USTHB appellent l’administration de l’université à rendre effective la décision de libérer la journée du mardi, afin de permettre aux étudiants de participer à leur marche nationale. Ils appellent les comités pédagogiques à programmer les examens au mois de septembre 2019, afin de respecter les rythmes pédagogiques, conformément aux règles de l’UNESCO.

La solidarité des enseignantes et enseignants de l’USTHB avec leurs étudiants est le symbole d’une lutte commune annoncée pour une université publique, démocratique, performante et à l’abri des prédateurs. Les enseignantes et enseignants appellent l’ensemble des collègues à participer massivement à la MARCHE NATIONALE DU VENDREDI 7 juin 2019 à ALGER – La date et le lieu de la prochaine assemblée générale des enseignants seront communiqués ultérieurement.

 

P/L’Assemblée Générale Le Collectif Enseignants de l’USTHB

les commentaire

Laisser un commentaire