Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE:  Ahmed Attaf avait décliné l’invitation du panel

Par A.B.-- 04-Sep-2019 215

ALGÉRIE/ POLITIQUE:  Ahmed Attaf avait décliné l’invitation du panel


Invité par Karim Younès à intégrer le panel des personnalités mandatées pour mener le dialogue et la médiation pour une sortie de crise, l’ancien ministre des affaires étrangères, Ahmed Attaf, aurait signifié, dès le début,  son refus d’y participer, a-t-on appris d’une source digne de foi. Il est à rappeler que le panel de dialogue et de médiation n’avait pas convaincu les personnalités nationales les plus en vue. L’invitation, lancée le 29 juillet dernier à 23 acteurs politiques et sociaux pour intégrer la commission chargée de mener le dialogue en vue d’aller vers une élection présidentielle, avait reçu une cascade de refus. Plusieurs personnalités, dont les noms ont figuré sur la liste, ont décliné l’offre, en rappelant les principes d’un sérieux dialogue qui prendrait entièrement en charge les revendications populaires. Au moins huit personnalités jouissant d’une forte estime au sein du mouvement populaire avaient tout simplement dit «non» à l’instance que chapeaute l’ancien président de l’APN, Karim Younès. Il s’agit de Mouloud Hamrouche, Ahmed Benbitour, Mokrane Aït Larbi, Mustapha Bouchachi, Ahmed Taleb Ibrahimi, Lyes Merabet, Drifa Ben M’hidi et Djamila Bouhired. La première réaction est venue de l’ancien chef de gouvernement, Mouloud Hamrouche, qui, dans un communiqué rendu public, avait invité ceux qui détiennent les commandes à répondre aux revendications du mouvement populaire. «Je souhaite rappeler aux honorables membres du panel et des forums ma déclaration du 18 avril dernier, où j’indiquais que ‘‘je ne serai pas candidat à d’éventuelles instances de transition ou élection’’», a-t-il affirmé d’emblée. Mouloud Hamrouche a rappelé, dans la foulée, l’exploit réalisé par le mouvement populaire pacifique depuis le 22 février dernier. «Le mouvement unitaire et pacifique du peuple a, depuis le 22 février dernier, neutralisé, momentanément, une série de facteurs de déstabilisation et stoppé d’imminentes menaces. Ces menaces n’ont pas disparu pour autant et sont toujours en gestation», a-t-il averti.

les commentaire

Laisser un commentaire