Derniées informations
prev next

L’autodétermination, “seule option” pour résoudre la question sahraouie

Par A.D.-- 14-Mai-2022 0

Le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, Sidi Mohamed Omar, a souligné que l’exercice par le peuple sahraoui de son droit à l’autodétermination restera “la seule option” envisageable pour résoudre le conflit du Sahara occidental, mettant en garde contre le projet marocain visant à “changer la nature démographique du territoire”.

Intervenant lors du séminaire du Comité des 24 de l’ONU chargé des questions de décolonisation, tenu du 11 au 13 mai à Castries, capitale de Sainte Lucie, Sidi Mohamed Omar a déclaré que le Maroc était en train de “changer la nature démographique du territoire sahraoui à travers des politiques de peuplement intensives et incitatives (en plus de) la destruction du patrimoine culturel et (du) pillage des ressources naturelles (appartenant au peuple sahraoui)”.

Pour le diplomate sahraoui, il est impératif de “défendre les principes de légalité internationale et de parachever le processus de décolonisation du Sahara occidental par l’expression libre, authentique et démocratique de la volonté souveraine du peuple sahraoui dans l’exercice de son droit inaliénable et non négociable à l’autodétermination et l’indépendance”.

Le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, a noté, à l’occasion, que la question du Sahara occidental, dernier territoire sous occupation en Afrique, était à l’ordre du jour du comité des 24 depuis décembre 1963, soulignant que la raison principale de son inscription sur la liste des territoires soumis à décolonisation, était “très claire”: “La poursuite de l’occupation militaire illégale du Maroc depuis 1975”.

Il a alerté, en outre, le comité sur la détérioration de la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19) à un moment où l’Etat occupant continue d’intensifier ses pratiques et politiques répressives et coloniales, dénonçant “la répression en cours contre les civils sahraouis et les militants des droits de l’Homme (dans les villes sahraouies occupées)”.

L’édition 2022 du séminaire du Comité des 24, s’est tenue dans le cadre de la quatrième Décennie internationale pour l’élimination du colonialisme (2021-2030) sous le thème “L’avancement des territoires non autonomes à travers la pandémie de maladie à coronavirus (Covid-19) et au-delà”.

les commentaire

Laisser un commentaire