Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: Kiev demande qu’on lui « réserve » une place dans l’Union européenne

Par -- 12-Mai-2022 0

 Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kuleba, a demandé, jeudi, qu’une place soit « réservée » pour son pays dans l’Union européenne (UE), même si les négociations d’adhésion doivent durer longtemps. « On entend très souvent que l’Ukraine appartient à la famille européenne, et à présent il importe de réserver cette place » pour le pays dans l’Union européenne, a-t-il déclaré à la télévision publique allemande au début d’une visite dans le pays. « Nous ne parlons pas vraiment de l’adhésion de l’Ukraine à l’UE le plus rapidement possible, mais il est très important pour nous de réserver cette place à l’Ukraine », a martelé M. Kuleba sur la chaîne publique ARD. Kiev a présenté sa candidature à l’adhésion à l’UE le 28 février, quelques jours après le début de l’invasion russe, mais certains pays membres occidentaux sont réservés, y compris sur l’octroi du statut de candidat à l’Ukraine, cherchant à éviter une procédure d’adhésion accélérée. Le président français, Emmanuel Macron, a estimé lundi à Berlin qu’il faudrait « des décennies » à un pays comme l’Ukraine pour rejoindre l’UE, et a suggéré qu’en attendant elle fasse partie d’une « communauté politique européenne » pouvant inclure également la Grande-Bretagne, sortie de l’UE en 2020. Une idée soutenue également par le chancelier allemand, Olaf Scholz.

Le président et le premier ministre finlandais annoncent être favorables à une demande d’adhésion à l’OTAN, qui devrait avoir lieu dimanche

Le président de la Finlande, Sauli Niinisto, et la première ministre, Santa Marin, ont déclaré aujourd’hui qu’ils étaient favorables « sans délai » à une demande d’adhésion à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). La Finlande annoncera sa décision dimanche.

A Zavalivka, les forces ukrainiennes récupèrent les corps des soldats russes

Depuis plusieurs semaines, des équipes travaillent conjointement avec une unité de coopération civile et militaire pour extraire les cadavres russes des champs, des forêts et des bâtiments détruits à la périphérie de la capitale ukrainienne. A ce jour, plus de 200 corps de militaires russes ont été récupérés, la grande majorité ayant été retrouvée dans la périphérie de Kiev.

Siemens annonce son retrait du marché russe

Le conglomérat allemand Siemens a annoncé aujourd’hui son retrait complet de Russie alors que des charges liées aux sanctions occidentales pèsent sur ses résultats. Cet impact a atteint déjà 600 millions d’euros sur le bénéfice net au deuxième trimestre de son exercice, qui a plongé de 49 % à 1,2 milliard d’euros, a expliqué Siemens. Ce trimestre, décalé, correspondait au premier trimestre calendaire.

 

les commentaire

Laisser un commentaire