Derniées informations
prev next

ALGÉRIE/ POLITIQUE:Les partis de l’alternative démocratique rejettent le dialogue sans la libération des détenus politiques

Par Y.B.-- 21-Juil-2019 28

ALGÉRIE/ POLITIQUE:Les partis de l’alternative démocratique rejettent le dialogue sans la libération des détenus politiques

 

Les partis politiques regroupés au sein des «forces de l’alternative démocratique», rejettent catégoriquement  tout dialogue avec les autorités tant que des détenus d’opinion croupissent en prison.

Dans un communiqué sanctionnant leur réunion ce dimanche au siège du RCD, ces partis annoncent également la tenue le 31 août prochain, d’une rencontre «du consensus national» en vue «d’élargir et généraliser le manifeste de la vraie transition démocratique».

«Toutes les tentatives du pouvoir de résoudre la crise sont inacceptables sauf si tous les détenus politiques sont libérés et le renvoi de tous les symboles du système», lit-on dans lecommuniqué des forces de l’alternative démocratique.

Ce regroupement d’une dizaine de partis et des syndicats autonomes, précise également qu’il ne saurait y avoir de dialogue que si «toutes les appareils de répression cessent leur agissement ainsi que l’instrumentalisation de la justice et l’ouverture des champs politiques et médiatiques».

Ces partis ont par ailleurs réitéré l’exigence d’une période de transition  «nécessaire pour asseoir un climat politique et institutionnel sans lesquels aucune tentative de rupture avec le système serait vaine».

Ce conglomérat politique n’a pas manqué d’appeler toute les «forces nationales démocratiques» à rejoindre ce regroupement pour «maintenir l’espoir de concrétiser l’alternative démocratique».

Signalons que la dernière réunion de ce type a eu lieu le 26 juin dernier dont le clou aura été l;’intervention décapante de l’officier de l’ALN, Lakhdar Bouregaâ sui s’en était pris au chef d’état-major de l’armée. Des propos qui lui ont valu d’être placé sous mandat de dépôt à ce jour.

les commentaire

Laisser un commentaire