Derniées informations
prev next

Guerre en Ukraine: Les Vingt-Sept approuvent les candidatures de l’Ukraine et la Moldavie à l’UE

Par Y.B.-- depuis 2 jours 0

Les dirigeants des Vingt-Sept ont reconnu à l’Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l’Union européenne, a annoncé le président du Conseil européen, Charles Michel, évoquant un « moment historique », en pleine offensive russe. Cette décision très attendue par Kiev, prise lors d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays de l’UE à Bruxelles, marque le début d’un processus long et complexe en vue d’une adhésion.

Volodymyr Zelensky a salué « un moment unique et historique ».

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué jeudi « un moment unique et historique » après l’attribution à l’Ukraine du statut officiel de candidat à l’Union européenne par les Vingt-Sept, une décision attendue par Kiev en pleine invasion russe.

« C’est un moment unique et historique dans les relations Ukraine-UE », s’est félicité Volodymyr Zelensky sur Twitter, affirmant que, selon lui, « l’avenir de l’Ukraine se trouve au sein de l’UE ».

Vladimir Poutine appelle les BRICS à la coopération face aux « actions égoïstes » occidentales

Le président russe, Vladimir Poutine, a appelé jeudi les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) à coopérer face aux « actions égoïstes » des pays occidentaux, sur fond de sanctions sans précédent contre Moscou en raison du conflit ukrainien.

« Ce n’est qu’en se basant sur une coopération honnête et mutuellement avantageuse que l’on peut chercher des issues à la situation de crise frappant l’économie mondiale à cause des actions égoïstes et irréfléchies de certains pays », a déclaré M. Poutine, lors du sommet virtuel des BRICS, en référence à l’effet sur l’économie mondiale qu’il prête aux sanctions plutôt qu’à son offensive contre l’Ukraine.

Il a notamment dénoncé les tentatives de ces pays occidentaux de « se servir des mécanismes financiers pour rendre le monde entier responsable de leurs propres erreurs de politique macroéconomique »« Un rôle de meneur de la part des pays des BRICS est aujourd’hui nécessaire comme jamais pour élaborer une politique unificatrice, positive visant à créer un système (mondial) réellement multipolaire », a assuré le président russe. Selon lui, les BRICS pourraient compter ici sur le soutien de « plusieurs pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine qui aspirent à mener une politique indépendante ».

Kiev travaille à une visite du président de l’Union africaine en Ukraine

L’Ukraine travaille à une visite à Kiev du président de l’Union africaine (UA), Macky Sall, pour aider à renforcer la pression sur la Russie, a dit au journal sénégalais Le Quotidien le ministre des affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba.

M. Sall, chef de l’Etat sénégalais et président en exercice de l’UA, a été reçu, le 3 juin, en Russie par son homologue Vladimir Poutine. Il ne s’est pas rendu en Ukraine, mais a dit son intention de le faire. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’est exprimé, lundi, devant les membres de l’UA par visioconférence. « Nous travaillons actuellement sur sa visite à Kiev », déclare le chef de la diplomatie ukrainienne dans un entretien publié, jeudi, par Le Quotidien« Je suis convaincu que le président Macky Sall peut jouer un rôle important en tant que président en exercice de l’Union africaine », ajoute-t-il. L’Ukraine compte lui délivrer les informations nécessaires « pour renforcer la voix de l’Union africaine, en particulier pour demander à la Russie de mettre fin à l’agression militaire contre l’Ukraine », dit-il.

Les dirigeants africains sont alarmés du contrecoup sur leurs populations de la flambée des cours des céréales et du risque de famine causés par la guerre en Ukraine et le blocus des ports ukrainiens. Le président Sall insiste aussi sur l’impact de la guerre sur les livraisons d’engrais, essentiels pour des agricultures peu productives. Les pays africains sont cependant divisés sur la position à adopter vis-à-vis de la Russie. Le président Sall invoque la diplomatie de non-alignement de son pays. Il s’est défendu dans une entretien récent avec les médias français France 24 et RFI d’être « complice » d’une agression russe. Il dit condamner l’invasion et reconnaître qu’il y a un agresseur.

Exposition à Kiev sur les journalistes victimes de la guerre

Une exposition de photos et témoignages de journalistes victimes de l’invasion russe en Ukraine, appelée La guerre n’est pas encore terminée, a été inaugurée jeudi dans le parc Taras Chevtchenko, dans le centre de la capitale.

Organisée par la ville de Kiev et des ONG de défense des droits de l’homme, cette exposition a pour objectif de raconter l’histoire de ceux qui sensibilisent le monde à la guerre de la Russie en Ukraine: des journalistes tués, blessés, capturés ou persécutés depuis le début de l’invasion.

Ainsi le 13 mars, «les occupants russes ont tué le journaliste, directeur et producteur américain Brent Renaud», est-il écrit sur l’un des grands panneaux disposés dans le parc, avec la photo du journaliste. Brent Renaud fut le premier journaliste étranger à être tué par les forces russes depuis le 24 février, selon les organisateurs.

Kiev annonce l’arrivée des lance-roquettes américains Himars

Le ministre de la Défense ukrainien, Oleksiï Reznikov, a annoncé jeudi l’arrivée des lance-roquettes américains Himars en Ukraine, des armes puissantes réclamées aux alliés pour faire face à l’invasion russe.

« Les Himars sont arrivés en Ukraine. Merci à mon collègue et ami Lloyd Austin (son homologue américain, ndlr) pour ces outils puissants », s’est réjoui Oleksiï Reznikov sur Twitter, accompagnant son message d’une photo de ce système de lance-roquettes mobile monté sur des blindés légers. « L’été sera chaud pour les occupants russes. Et le dernier pour certains d’entre eux », a-t-il menacé, sans préciser combien de Himars avaient été livrés par les Américains.

les commentaire

Laisser un commentaire